Lumiå, l’école du futur que nous voulons

Le 21 septembre, la rentrée sonnera aussi pour les étudiants de Lumiå, une école d’un nouveau genre qui ne cache pas ses grandes ambitions : « rendre viable et désirable l’adéquation entre sa propre intériorité, son contexte social et la puissance du vivant ».

 

Et si pour respecter les limites de la planète, on changeait radicalement de logique ? Au lieu de partir de l’économie pour aller vers l’environnement, on se demanderait d’abord ce que la planète est capable de supporter, avant de lancer des projets qui s’inscrivent dans ces limites ?

Aujourd’hui, les objectifs écologiques affichés par les pays sont bien en-deçà de ce qu’exige la situation de l’environnement et du climat en particulier. Nous devons de toute urgence inverser nos manières de penser.

C’est toute l’ambition de Lumiå, concept hybride entre école et espace d’essor personnel pour monter des projets à forte ambition environnementale. « Lumiå nous est apparue comme une évidence, car il y a un vrai déficit dans le monde des grandes écoles pour porter le paradigme de la soutenabilité », explique Christophe Sempels, directeur de la recherche-action à Lumiå et docteur en sciences de gestion.

Lumiå comprend un centre de formation exécutive, un laboratoire de recherche-action et un incubateur. Elle intègrera beaucoup d’innovations pédagogiques, comme la formation par projet et par expérience. « Pour bien comprendre les enjeux de la biodiversité, par exemple, pas question de rester assis dans une salle : les étudiants partiront en learning expeditions découvrir les écosystèmes sur le terrain avec des biologistes. »

Reliance et Reboot

Le cursus s’étalera sur deux années. La première s’appuiera sur un triptyque. D’abord, la connaissance de soi-même, parce qu’on peut difficilement porter un projet transformatif sans avoir fait un travail sur soi. Ensuite, l’interaction avec les autres dans un contexte social donné, parce que seul, on ne fait rien, et que la transformation est par nature un projet collectif. « Il faut développer l’aptitude à coopérer dans le complexe et l’incertain. » Enfin, le respect des principes du vivant, dans le cadre d’une économie régénérative.

Deux parcours sont proposés pendant la première année : Reliance et Reboot. Reliance a pour objectif d’identifier ses propres espaces d’excellence ainsi que de se relier à soi et à la nature, grâce à des expériences scientifiques immersives. Dans le parcours Reboot, l’apprenant va développer une rigueur de recherche sur le sujet qui l’intéresse, par exemple la neutralité carbone, et construire un projet dans les limites écologiques de la planète.

La deuxième année est celle de la réalisation du projet entrepreneurial. L’apprenant travaille sur la structuration de son projet, et questionne tout ce qui freine la vie d’un entrepreneur : peurs, gestion du risque, appréhensions vis-à-vis de la responsabilité, etc.

Promotions intergénérationnelles

Pour entrer à Lumiå, il n’y a que deux conditions à satisfaire : être majeur et avoir envie d’agir pour participer à la transition vers un système économique soutenable. L’école veut accueillir des promotions intergénérationnelles, multi-compétences et multi-expériences. « Nous faisons le pari qu’en mixant les publics, nous profiterons du meilleur des deux mondes. La promotion idéale comprendrait donc 10 % de bacheliers, 20-40 % de jeunes diplômés, et le reste de personnes plus expérimentées, salariés ou dirigeants d’entreprise en reconversion. »

Avec six personnes d’âges et d’horizons variés, l’équipe de permanents de Lumiå reflète les ambitions de son projet pédagogique, tout comme les intervenants extérieurs, qui proviennent des sciences de la Terre et de l’ingénieur, mais aussi des sciences humaines et sociales. « Ils témoignent tous d’une compétence pointue, et ils auront réussi ou échoué, car on a souvent plus à apprendre de quelqu’un qui a raté. »

Quant au cadre, il est idyllique : les enseignements auront lieu dans un vieux mas provençal au cœur d’une exploitation agricole bio à Mouans-Sartoux, sur la Côte-d’Azur.

Vous êtes intéressé-e ? Vous avez encore le temps de vous inscrire, la première rentrée est prévue le 21 septembre ! Les dossiers de candidature sont disponibles sur demande.

 

Demandez votre dossier à : contact@lumia-edu.fr

Toutes les infos sur le projet pédagogique de Lumiå

 

Pascal de Rauglaudre

 

Une réponse sur “Lumiå, l’école du futur que nous voulons”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'inscris à la newsletter