Partenaire fondateur

4 startups pour le renouveau du photovoltaïque en France

Avec une puissance prévue de plus de 40 GW par an, grâce aux projets de centrales photovoltaïques dans le monde entier, l’énergie solaire n’a jamais eu autant le vent en poupe. Ce succès stimule la recherche pour continuer d’améliorer l’efficacité des panneaux photovoltaïques et démocratiser l’accès à l’énergie solaire. Le 28 avril dernier, à Paris, le Tremplin PME Innov’Eco, un rendez-vous qui réunit les professionnels des cleantechs et de la transition énergétique, dont le réseau Entrepreneurs d’avenir est partenaire, a récompensé quatre startups particulièrement innovantes dans ce secteur.

Avec une puissance prévue de plus de 40 GW par an, grâce aux projets de centrales photovoltaïques dans le monde entier, l’énergie solaire n’a jamais eu autant le vent en poupe. Ce succès stimule la recherche pour continuer d’améliorer l’efficacité des panneaux photovoltaïques et démocratiser l’accès à l’énergie solaire. Le 28 avril dernier, à Paris, le Tremplin PME Innov’Eco, un rendez-vous qui réunit les professionnels des cleantechs et de la transition énergétique, dont le réseau Entrepreneurs d’avenir est partenaire, a récompensé quatre startups particulièrement innovantes dans ce secteur.


La France n’est pas en retard, comme le prouvent les quatre startups du solaire ci-dessous, récompensées par le Tremplin PME Innov’Eco le 28 avril dernier à Paris : leurs innovations améliorent l’efficacité des panneaux solaires et facilitent l’accès à l’énergie solaire pour le grand nombre.

• In Sun We Trust : une application pour connaître le potentiel d’énergie solaire d’une maison

Comment savoir si le toit de sa maison est apte à recevoir des panneaux photovoltaïques ? À qui s’adresser pour ce type d’installation ? À ces questions que se posent les particuliers curieux de connaître le potentiel de leur toit, l’application gratuite In Sun We Trust, lancée par David Callegari et Nicolas Bodereau, propose un diagnostic simple et pratique.
Il suffit de saisir son adresse postale sur le site, et de le compléter avec quelques données supplémentaires : orientation de la maison, surface de pose, type de toiture, etc. En retour, In Sun We Trust affiche des informations sur l’ensoleillement de la zone, les effets éventuels d’ombrages, le coût de l’installation et sa rentabilité.
Plus d’infos sur le site d’In Sun We Trust.

• Solar Magic Panel : un capteur solaire hybride pour réchauffer l’air et l’eau

La démarche de Solar Magic Panel s’inscrit dans la filière des systèmes solaires hybrides, qui produisent à la fois de l’électricité, grâce au photovoltaïque, et de la chaleur, en récupérant celle des panneaux solaires. L’innovation de Solar Magic Panel consiste à installer un capteur solaire hybride, qui peut produire de l’air chaud et/ou de l’eau chaude, avec un système de double échangeur thermique intégré derrière les panneaux photovoltaïques.
La startup teste actuellement au Sénégal un prototype préindustriel de dispositif complet de production d’eau sanitaire et d’eau chaude. 20 m2 de panneaux hybrides peuvent produire environ 2000 litres d’eau chaude sanitaire. Pierre-Jean Guichené, le fondateur du projet, souhaite s’engager dans un partenariat industriel pour produire des panneaux hybrides et commercialiser des unités de production clés en main.

Plus d’infos sur le site de Solar Magic Panel


• S’Tile : une cellule photovoltaïque plus efficace et beaucoup moins chère

Partant du constat que l’épaisseur active d’une cellule photovoltaïque est plus fine que son épaisseur totale, Alain Straboni, le fondateur de S’Tile, a eu l’idée d’utiliser un support en silicium de qualité moindre sur lequel il dépose une fine couche active de silicium solaire. Ce procédé permet de réduire d’au moins 30 % le coût des cellules.
Aujourd’hui, S’Tile a atteint une maturité technologique pour envisager l’industrialisation de ses cellules photovoltaïques nouvelle génération, appelées i-Cell. Les premières unités devraient sortir d’une première ligne de production à Poitiers en juin prochain, et la production devrait monter en puissance pour atteindre 200 MW en 2018, en fonction du financement de l’entreprise.
Plus d’infos sur le site de S’Tile
.

• Ubicell : des chargeurs solaires portables ultra-rapides


Avec Ubicell, Laurent Prieur veut développer des chargeurs solaires portables qui ont vocation à charger dans des délais rapides les appareils électroniques nomades. Sa solution se base sur des cellules photovoltaïques rigides, et elle vise les secteurs du camping caravaning, du nautisme, des ONG et des services militaires, qui ont besoin de chargeurs autonomes fiables et de bonne puissance.
Les défis techniques ne sont pas simples à relever, notamment parce que les cellules standards ne sont pas optimales en termes de tension. Aujourd’hui, Ubicell a néanmoins finalisé un prototype préindustriel et cherche à lever des fonds pour commercialiser ses premiers produits d’ici la fin de l’année, et accélérer le déploiement commercial en 2017.

Texte Pascal de Rauglaudre
Photo S’Tile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *