Partenaire fondateur

Arnaud Poissonnier – Babyloan

Arnaud Poissonnier dirige le site de micro-crédit solidaire Babyloan qui permet aux internautes de prêter de l'argent à des micro-entrepreneurs dans les pays en développement


Arnaud Poissonnier dirige le site de micro-crédit solidaire Babyloan qui permet aux internautes de prêter de l’argent à des micro-entrepreneurs dans les pays en développement.


On parle de plus en plus du microcrédit, pouvez-vous nous expliquer le concept ?
Comment vous est venue cette idée ?

Le microcrédit est un crédit de faible montant accordé aux micro-entrepreneurs exclus du système bancaire qui souhaitent développer une activité génératrice de revenus. Il est délivré par des institutions de microfinance qui assurent l’accompagnement, la formation et le suivi du micro-entrepreneur.
Le microcrédit peut être accompagné de nombreux autres services financiers tels que la micro-assurance, des produits d’épargne, etc.
Le microcrédit a pris son essor au Bangladesh sous l’impulsion du professeur Yunus, prix Nobel de la Paix en 2006.

La plateforme Babyloan.org est née de 2 constats : d’une part la microfinance est un outil efficace de lutte contre la pauvreté comme l’a souligné Joseph Deiss, ex-président de l’Assemblée générale de l’ONU, or les institutions de microfinance pour assurer leurs services manquent de financements. Elles doivent chercher des ressources auprès des banques commerciales et de la coopération internationale à des taux variant entre 5 et 15% en moyenne. D’autre part, le grand public, qui est une réserve d’épargne et d’investissement considérable était exclu de la microfinance et de son financement.

Un site Internet permettant la rencontre entre porteurs de projet et particuliers est apparu comme une solution innovante.
La première plateforme de ce type a été lancée par l’américain Kiva.
Babyloan, lancé en septembre 2008 est aujourd’hui la 1ère plateforme européenne de microcrédit solidaire et la 2ème mondiale. Le grand public peut, via le site, parrainer un micro-entrepreneur en France ou à l’autre bout du monde via un prêt solidaire de 20€ minimum.

Pouvez-vous nous parler d’un projet en particulier qui a pu voir le jour grâce aux prêts des internautes ?

Nous vous proposons d’illustrer cette question par le témoignage d’un internaute babyloanien qui est allé sur place à la rencontre de l’entrepreneur qu’il a soutenu. Cela permettra à la fois de témoigner de l’impact du microcrédit sur le terrain et de l’intérêt de cette mécanique de prêt solidaire pour le bienfaiteur.

Témoignage de Jean-Charles, Babyloanien, en visite au Cambodge chez Saroeun, micro-entrepreneur qu’il a parrainé :
« J’ai effectué plusieurs prêts au Cambodge. Lors de la préparation de mon voyage, j’ai donc naturellement contacté Babyloan pour savoir s’il était possible de visiter un des emprunteurs.
La réponse a été positive et me voilà au Cambodge, pris en charge par le contact de Babyloan. Il s’agit aussi d’une institution de micro-finance locale assez importante (Chamroeun), très bien organisée qui contrôle la motivation des demandes et effectuent les démarches administratives nécessaires. De plus, sur le terrain, des équipes de Loan Officers sont en contact direct avec des emprunteurs, ce qui renforce le lien. Je devais voir le directeur de l’agence régionale, mais ce dernier n’avait pas le temps de me recevoir, subissant un audit. Ce n’est pas grave, mon interlocuteur, le responsable de la communication et du marketing m’explique l’organisation, la nature des projets… Il me propose ensuite de partir visiter Saroeun à qui j’ai prêté de l’argent.
J’arrive donc au domicile de Saroeun, petite maison très rustique comme on peut en voir beaucoup au Cambodge. Je suis accueilli chaleureusement par sa femme et lui même. Il me montre leur installation et à quoi a servi l’argent que je leur ai prêté via Babyloan. Ils m’expliquent aussi en quoi cela leur a permis d’améliorer leur habitat et leur revenu.
Malheureusement, la barrière de la langue freine les échanges, mais je peux voir avec satisfaction l’amélioration apportée et la reconnaissance de mes hôtes. Enfin, il me propose de boire un verre de leur élixir, et je l’avoue, je refuse de peur de me retourner la tête, comme dans les bronzés font du ski, mais au Cambodge (il fait 35°C) !
Je suis ensuite ramené à mon hôtel et je remercie chaleureusement mon accompagnateur.

Je tiens à remercier Babyloan pour leur travail et leur efficacité dans l’organisation de ma visite. J’ai été content de voir concrètement que cela marche et que c’est vraiment utile pour certains. Ce qui semble être peu pour certains, peut être utile, voire beaucoup pour d’autres.
Jean-Charles ».

En tant que membre du réseau Entrepreneurs d’avenir, quelles sont vos attentes et comment comptez-vous vous y investir ?


Entrepreneurs d’avenir est un réseau riche de personnes engagées et ayant des valeurs communes. Etre membre du réseau, c’est pouvoir partager son expérience avec autrui et connaître leurs bonnes pratiques, leurs freins, leurs belles histoires, etc.

C’est également se mobiliser à plusieurs pour faire montrer le potentiels d’initiatives innovantes qui placent l’Homme au cœur des préoccupations.


Si vous aviez la parole au Présidentielle, que proposeriez-vous aux candidats ?

Une meilleure reconnaissance des entrepreneurs sociaux et de l’innovation sociale, essentielle dans un monde en crise où la perte de confiance est le quotidien des français.

Je leur suggérerais également d’intégrer totalement l’économie et l’entrepreneuriat social dans un projet de société ambitieux et plus humain.


BABYLOAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *