Partenaire fondateur

Avec Paxitech, de l’électricité durable pour les modes de vie nomades

Paxitech, qui produit depuis dix ans des solutions nomades de production d’électricité, à base de piles à combustible, témoigne de la vitalité des entreprises innovantes dans la région Rhône-Alpes.

Paxitech, qui produit depuis dix ans des solutions nomades de production d’électricité, à base de piles à combustible, témoigne de la vitalité des entreprises innovantes dans la région Rhône-Alpes.

Fournir aux modes de vie nomades une électricité légère et facile à transporter, c’est l’objectif de Paxitech depuis une dizaine d’années. Cette startup de la région grenobloise, issue du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), est devenue leader européen dans le domaine des piles à hydrogène compactes. Intervenant au prochain Parlement des Entrepreneurs d’avenir, Alexandre Ronez, son responsable marketing commercial, remet en perspective les enjeux énergétiques à l’aune de son activité.

Que produit Paxitech ?

Nous concevons et fabriquons des solutions énergétiques à base de piles à combustible pour alimenter en électricité des appareils nomades de faible puissance. Nous avons trois types de produits : les composants (membranes à électrodes) pour piles à combustibles ; les modules intégrables pour des industriels qui ont besoin de sources énergétiques ; et des produits finis à destination d’utilisateurs finaux qui ont besoin d’une source d’énergie. Ces produits offrent une très grande flexibilité et sont alimentés en hydrogène par des réservoirs de taille très variable, entre la petite bombe de mousse à raser et le réservoir de plusieurs kilos. Extrêmement légers et silencieux, ils se dégradent moins que les batteries classiques, car ils ne stockent pas l’électricité. Et puis c’est une énergie décarbonée, qui ne produit pas de CO2. Les PAC, piles à combustibles, produisent à la demande à partir de l’hydrogène. Nous allons bientôt sortir des piles « prêtes à l’emploi », notamment un chargeur USB pour alimenter des smartphones, des GPS, des caméras embarquées, etc.

Qui sont vos clients ?

Ce sont essentiellement les personnes qui travaillent off grid, c’est-à-dire hors du réseau d’électricité, avec des outils qui en ont pourtant besoin. Il peut s’agir de pompiers, d’urgentistes, ou d’artisans qui ne travaillent presque plus en filaire, comme les paysagistes, par exemple. Ils utilisent l’énergie solaire, mais ça ne marche que quand il fait beau, et les batteries sont trop lourdes. Les piles à combustible viennent en complément. Nous visons aussi les sportifs outdoor, cyclistes, skieurs, randonneurs, spéléologues amateurs. J’ajoute que nous exportons 80 % de notre production.

Pourquoi participez-vous au Parlement des Entrepreneurs d’avenir ?

Nous avons choisi d’être membres des Entrepreneurs d’avenir, parce que l’énergie, c’est l’avenir. Nos besoins en énergie vont aller en grandissant, et il faut essayer de les maîtriser du mieux que nous pouvons. Tous les pays du monde essaient de diversifier leurs sources d’énergie, pour que celle-ci soit la plus renouvelable possible. Notre pôle R&D est très développé, car nous voulons témoigner qu’en Rhône-Alpes, il existe un tissu de sociétés qui fabriquent des produits dans la durabilité, pour améliorer le quotidien, avec des sources d’énergie propres.

Comment intégrez-vous les enjeux territoriaux dans votre développement ?

Nous accordons beaucoup d’importance à l’accessibilité de nos fournisseurs, et dans tous nos choix, nous privilégions les acteurs locaux. Nous avons besoin de proximité pour avoir une meilleure réactivité. Nous travaillons aussi avec des acteurs publics, qui nous aident à développer et à valoriser nos produits, car on trouve beaucoup d’utilisateurs de la montagne parmi nos clients, là où l’accès à l’énergie est plus difficile. La région Rhône-Alpes rassemble presque tous les acteurs de la filière hydrogène, par exemple. Paxitech a par ailleurs créé le réseau FRHYSBI pour promouvoir les acteurs de l’hydrogène français à l’étranger.

PAXITECH

Dominique Pialot & Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *