Partenaire fondateur

Base 10 : l’appli des bureaux en partage

Base10, la nouvelle application développée par Vincent Panier, veut aider les entreprises à optimiser leurs espaces de travail en les proposant à la location.



Comment aider les entreprises et les collectivités publiques à optimiser leurs surfaces vacantes de bureau en les proposant à la location : c’est le principe de base10, le projet de Vincent Panier, professionnel de l’immobilier qui en est le cofondateur. « Nous voulons mettre en place un réseau collaboratif de partage d’espaces de travail, en rapprochant les entreprises et les créateurs et porteurs de projets, explique-t-il. On peut le voir comme l’expression de l’économie collaborative appliquée aux espaces de travail. »

Grâce à une application mobile développée par la startup bordelaise, et disponible sur smartphone, tablette et site internet, un professionnel à la recherche d’un lieu pour poser son ordinateur peut géolocaliser instantanément l’ensemble des offres sur une carte, les filtrer selon ses propres critères et lancer une réservation en ligne. Objectif de base10 : proposer entre 3 et 5 000 espaces de travail à louer d’ici la fin de l’année 2016.

Faire face aux bouleversements du monde du travail

« L’immobilier d’entreprise connaît de grandes transformations, avec l’explosion des free lance et de la mobilité, l’évolution du salariat et l’émergence de nouveaux métiers. Les structures traditionnelles sont en plein bouleversement et le travail passe par les tiers lieux, explique Vincent Panier, qui aime se définir comme le Blablacar de la location de bureaux. Pour les entreprises, il s’agit d’éviter une forme de dépense inutile, celle d’avoir une salle vide plusieurs jours par semaine, et de trouver une utilité aux espaces non occupés, ce qui permet aussi de dynamiser les réseaux. »

Simplifiée à l’extrême, la tarification est calculée à la demi-journée, avec des prix très accessibles : 15 € pour un bureau, 9 € pour une place dans un espace de coworking et 3 € par place disponible pour une salle de réunion. L’utilisateur paie avec la carte obtenue lors de la création de son profil. Base10 encaisse 20 % sur les transactions, et les 80 % restants vont au loueur.
«

Pour un offreur, cela correspond à une valorisation de son espace de travail de l’ordre de 600 € par m2 et par an. Ce modèle unique en son genre nous permet d’atteindre de grosses entreprises ou des réseaux comme les Entrepreneurs d’avenir. Au premier plan de base10, nous voulons mettre la rencontre, l’humain, le réseau : on a beaucoup de choses à créer et à partager !

Une solution pour dynamiser les territoires

Côté utilisateur, Base10 cible le public des indépendants, des professions libérales, des salariés, des créateurs d’entreprise, des artistes… Côté loueur, la startup vise trois types d’espace : le bureau, le coworking et les salles de réunion, dans les entreprises, les associations et même les collectivités publiques qui voudraient rentabiliser ces espaces inoccupés. « Dans les petites villes et dans les campagnes, il n’est pas rentable d’ouvrir un espace de coworking. De plus, avec la baisse des dotations de l’État, les collectivités sont à la recherche de nouvelles ressources. Base10 peut donc leur apporter une solution de dynamisation de leur territoire. »

En mai dernier, la startup bordelaise a bouclé une première levée de fonds de 400 000 € auprès de plusieurs business angels et du Groupe Caisse des dépôts : « Maintenant que la phase du développement technologique est achevée, nous allons utiliser cette somme pour nous structurer, booster notre développement commercial et nous faire connaître auprès des grands groupes, des banques et des réseaux comme l’Alliance Villes Emploi, dans les zones rurales et périurbaines du Grand Ouest, puis dans toute la France un peu plus tard. »

Base10 a signé une convention de partenariat avec les Entrepreneurs d’avenir. Une fonction native intégrée à l’application base10 permet d’identifier tous les entrepreneurs membres des EA disposant de locaux vacants à louer. « Les autres membres peuvent les contacter de façon privilégiée, à condition d’avoir indiqué leur adhésion dans leur profil ! Ils peuvent rencontrer plus facilement des personnes partageant la même philosophie, c’est une valeur ajoutée qui peut déboucher sur de belles histoires. »

BASE 10

La chaîne youtube de base10

Et sur Vimeo

Texte Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *