Partenaire fondateur

BeautyWaps émancipe !

Par son action, BeautyWaps s’engage pour permettre à toutes les filles de poursuivre leur scolarité à l’égal des garçons. La distribution gratuite de serviettes hygiéniques lavables est une des mesures principales pour relever ce défi mondial.

 

Grâce aux serviettes lavables, les filles peuvent poursuivre leur scolarité. 60% des jeunes filles et femmes kenyanes n’ont pas les moyens d’acheter des protections périodiques. Ainsi, de nombreuses écolières restent à la maison pendant leurs règles et cela les mène rapidement à une déscolarisation complète. C’est pourquoi BeautyWaps a monté une filiale à Nairobi ou sont produites des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables. Ces serviettes sont la base des kits d’hygiène féminine – qui comporte aussi un fascicule d’éducation sexuelle, deux culottes et un savon – et qui sont distribuées à des écolières démunies. Ainsi, les filles peuvent enfin aller à l’école tous les jours du mois !

On a besoin de votre soutien

900 filles ont déjà bénéficié de nos actions, mais de nombreuses autres attendent notre aide. C’est pourquoi nous menons une campagne de Noël afin de collecter des fonds pour distribuer des kits d’hygiènes à encore plus d’écolières. Vous pouvez choisir notre carte cadeau solidaire ou simplement offrir un kit à une écolière kenyane.

BeautyWaps crée des serviettes réutilisables pour des écolières au kenya

Chaque serviette est découpée et cousue à la main à Nairobi (Kenya) avec des tissus locaux, sans produits chimiques ni parfum.

Les filles manquaient l’école chaque mois

Beaucoup de filles au Kenya ratent les cours pendant leurs règles par manque de protections hygiéniques. Elles improvisent avec des morceaux de tissu, ce qui entraîne souvent des fuites qui tachent leurs vêtements de sang. Il arrive alors que les autres écoliers les persécutent et les humilient. “Les garçons pouvaient se moquer. Ça me gênait tellement que j’attachais mon pull autour de la taille ou je rentrais à la maison” déclare une fille de Destiny School à Nairobi. Avec le temps, les filles ratent les examens et arrêtent l’école. La plupart des familles ne parlent pas à leurs filles de sexualité, et une jeune fille qui commence à avoir ses règles se retrouve souvent seule et perturbée face aux changements qu’elle traverse. Le manque d’information autour de la santé reproductive peut également aboutir à des grossesses précoces. C’est une injustice majeure.

Le concept innovant de BeautyWaps permet aux filles de rester à l’école

BeautyWaps répond à ces enjeux en donnant accès à des serviettes hygiéniques réutilisables à ces écolières. Cette solution leur permet d’aller à l’école tous les jours du mois. Un kit BeautyWaps contient 7 serviettes lavables en coton qui durent plus de 5 ans. C’est la durée dont elles ont besoin pour finir 12 années d’écoles. Nous fournissons aussi deux culottes pour s’assurer que les filles puissent réellement porter les serviettes, et du savon pour les laver. Le kit contient également un fascicule d’éducation sexuelle. Racheal et Susan distribuent les kits et apprennent aux filles à utiliser les serviettes puis entament une discussion transparente sur la santé sexuelle, les MSTs, et les grossesses précoces, tout cela étant des causes de déscolarisation.

Les bénéfices environnementaux

BeautyWaps cible des écolières dans des familles pauvres, qui souvent vivent dans des bidonvilles où la gestion municipale des déchets est inexistante. Dans certains bidonvilles, plus de 100 personnes partagent une toilette, et son accès (surtout lorsqu’elle est loin) peut être dangereux la nuit. Cela aboutit à des problèmes sanitaires et à des maladies comme le choléra. De plus, puisqu’il n’y a pas de système de récupération des déchets dans ces habitations informelles, les déchets ménagers (sacs en plastique, bouteilles, restes de nourritures…) s’entassent et sont brûlés près des maisons. Les serviettes réutilisables BeautyWaps évitent des déchets supplémentaires.

Création d’emplois

Les serviettes hygiéniques sont produites localement : Racheal et Susan découpent et cousent les serviettes dans l’atelier de BeautyWaps à Nairobi au Kenya. BeautyWaps crée des emplois locaux pour des femmes et aide ainsi au soutien de familles entières.

 

BeautyWaps

 

Marie Aichagui, créatrice de BeautyWaps

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *