Partenaire fondateur

CleanCup® veut en finir avec les gobelets jetables

Avec CleanCup®, Éléonore Blondeau a imaginé une solution unique au monde pour faire du lavage automatique de verres réutilisables sur le lieu de consommation. Une startup lyonnaise prometteuse qui recherche des fonds pour se développer.

 

Chaque année en France, autour des machines à café et des fontaines à eau, nous consommons plus de 4 milliards de gobelets jetables, qui produisent 32 000 tonnes de déchets plastiques, dont seulement 1 % sont recyclés !

Comment réduire l’utilisation de ces gobelets jetables ? CleanCup®, une startup de la région lyonnaise, a développé une solution clé en main : une machine qui distribue, collecte et lave automatiquement sur place des verres réutilisables. « Notre objectif, c’est d’améliorer l’expérience de boire dans les campus, les entreprises et les collectivités », explique Éléonore Blondeau, fondatrice de CleanCup® et très engagée dans la protection de l’environnement.

Le principe est très simple : l’utilisateur récupère contre une consigne un verre propre et vide pour se servir en eau ou en café. Quand il a fini de boire, il remet le verre dans la machine, qui va le laver automatiquement, et il récupère sa consigne.

Le lavage du verre est optimisé pour limiter la consommation d’eau : 20 cl d’eau suffisent pour laver le verre, avec la garantie du respect des normes d’hygiène et de sécurité en vigueur contre 1,5 litre d’eau en moyenne pour un lavage manuel… pas toujours très hygiénique.

Une solution Made in France

Les verres sont fabriqués dans un plastique suffisamment solide pour supporter plusieurs utilisations, pendant une dizaine d’années : « C’est le même matériau que les biberons, il est très résistant, très qualitatif, et 100 % recyclable en France », précise Éléonore Blondeau.

La machine qui distribue l’eau est connectée à l’Internet, ce qui permet de la suivre à distance pour personnaliser les rythmes d’intervention de maintenance, en fonction des consommations chez les clients.

La production se fait dans l’usine d’une filiale du groupe Michelin, IMECA, partenaire industriel de CleanCup®. « Je ne suis pas ingénieure, et j’ai dû apprendre comment développer un produit, partir à la recherche d’industriels pour m’accompagner, comprendre leur façon de travailler. Ceci dit, le fait de ne pas être ingénieure a finalement été une force dans ce projet, car les produits ont été développés du point de vue utilisateur, et non de la technologie. »

Levée de fonds en cours

Aujourd’hui, CleanCup® lève des fonds, une expérience plus délicate que ne l’imaginait sa fondatrice : « On parle beaucoup de French Fab, mais les financements ne suivent pas toujours, regrette-t-elle. Il y a Bpifrance, bien sûr, mais elle ne devrait pas être la seule capable de financer la French Fab ! Les investisseurs ne maîtrisent plus le langage de l’industrie et les cahiers des charges, les KPI qu’ils exigent sont très digitaux. Or notre projet est plutôt hardware. »

La startup, qui emploie une équipe de onze ingénieurs, a vendu à ce jour soixante machines à une vingtaine de clients, ce qui a permis d’éviter la consommation de 50 000 gobelets jetables. Parmi ses clients, elle compte entre autres la SNCF, la Métropole de Lyon, Decathlon, Sodexo.

CleanCup® est un projet qui tombe à pic, puisque la Loi de la Transition Énergétique vise la suppression des gobelets jetables en 2020. Depuis sa création, elle a déjà été labellisée Solar Impulse, qui récompense les solutions rentables pour l’environnement, et reçu 16 autres prix, qui se classent en trois catégories : l’innovation, l’écologie, et l’expérience utilisateur, qui prend en compte le design et l’usage dans le développement du produit. « Nous sommes les seuls au monde à faire du lavage automatique sur place de verres réutilisables. »

 

Clean Cup®

Pascal de Rauglaudre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Je m'inscris à la newsletter