Partenaire fondateur

Deauville Green Awards : un cinéma au service de la planète

Les 17, 18 et 19 juin prochains se tiendra à Deauville la troisième édition des Deauville Green Awards, festival international des productions audiovisuelles pour le développement durable et l'écologie.

Partout les actions concrètes en faveur de l’environnement foisonnent, c’est une évidence. Ce qui leur manque, c’est de la visibilité et de la crédibilité, comme en témoigne le scepticisme des Français sur la communication responsable des entreprises. C’est pour leur en donner davantage que Jean Charles Pentecouteau, Georges Pessis et François Morgant ont lancé en 2010 le festival Deauville Green Awards. Jean-Charles Pentecouteau, qui en préside l’organisation, lève le voile sur le déroulement de l’édition 2014, et sur les événements qui l’entoureront.

Entrepreneurs d’avenir : Pourquoi les Deauville Green Awards ?

Jean-Charles Pentecouteau : À l’origine, nous avions lancé un festival du film corporate pour l’écologie et le développement durable. Mais nous nous sommes rendus compte que beaucoup d’autres formats avaient rejoint la compétition : campagne de sensibilisation du grand public, spots d’ONG pour des grandes causes, documentaires pour la télévision. Du coup, dès l’année suivante, nous avons créé trois sections distinctes : corporate, docu et campagnes de sensibilisation ; et plusieurs catégories, en collaboration avec le Ministère du développement durable : transport et éco-mobilité, santé et cadre de vie, culture, etc.


Combien de films sont en compétition cette année ?

Nous avons sélectionnés 250 films, en provenance de 25 pays. Nous en proposons davantage chaque année et nous visons les 300 en 2015. Ces films, très variés par leurs formats et les sujets qu’ils abordent, s’adressent au grand public pour la plupart. Mais ils visent aussi un public professionnel, et les deux populations se mélangent dans les projections, qui sont gratuites et ouvertes à tous.

Quelle est la spécificité de l’édition 2014 ?
Pour la première fois, nous avons mis un pays à l’honneur, l’Allemagne. Par exemple, nous organisons pendant les journées du festival une exposition, « Energiewende », avec le soutien de l’ambassade d’Allemagne, partenaire de l’opération. Elle sera consacrée à la transition énergétique en Allemagne, qui est un grand sujet là-bas.

Comment fonctionne le jury et sur quels critères va-t-il évaluer les films ?
Pour nous, le jury c’est la colonne vertébrale du festival. Il est composé de 18 jurés, tous experts dans leurs domaines (Ademe, journalistes spécialisés dans l’environnement, directeurs du développement durable) et donc légitimes pour juger la qualité des films. Les jurés sont répartis en collèges responsables de deux ou trois catégories. Puis chaque collège examine les films en fonction de quatre grands critères : la qualité technique du film, audio, vidéo et post-production ; la qualité de la réalisation ; l’efficacité pédagogique du message ; la crédibilité de l’information véhiculée. Enfin, les collèges désignent les films finalistes.


Comment comptez-vous attirer du public sur le festival ?
Nous profitons du festival pour créer des événements connexes, qui vont dans le sens de la sensibilisation à l’environnement. Par exemple, plusieurs opérations sont lancées autour du sport, comme vecteur d’exemplarité pour rassembler autour de valeurs. Comme le festival aura lieu deux jours après le triathlon de Deauville, un parcours de découverte du triathlon est offert avec l’inscription au festival. Des yogis dispenseront des cours de Hatha yoga le matin et le soir pour les festivaliers.
Enfin, nous aurons à notre disposition une flotte de vélos électriques pour proposer des balades de découverte des fermes du pays d’Auge. Nous en profiterons pour lancer le programme « Un vélo pour la planète », qui va consister à faire chaque année le tour du littoral, de Deauville à Nice, sur une thématique différente, à la rencontre des mairies, des régions, des entreprises qui agissent. Chaque étape sera l’occasion de mobiliser la presse locale pour les mettre en valeur.

Deauville Green Awards

Dominique Pialot & Pascal de Rauglaudre




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *