Partenaire fondateur

Des vêtements qui font du bien

Avec Marie & Marie, sa toute nouvelle marque de vêtements-cosmétiques, Nathalie Lebas-Vautier veut habiller les femmes d’éthique, de bio et de bien-être.

Avec Marie & Marie, sa toute nouvelle marque de vêtements-cosmétiques, Nathalie Lebas-Vautier veut habiller les femmes d’éthique, de bio et de bien-être.

Des vêtements à la fois éthiques, confortables et qui font du bien au corps : c’est la promesse de Marie & Marie, le tout nouveau projet de Nathalie Lebas-Vautier, lancé au début de l’année 2017. « Avec cette nouvelle marque, je veux rester fidèle à mes convictions profondes, explique-t-elle, c’est-à-dire créer du lien, donner du sens et faire de belles choses pour des clientes exigeantes. »

Le secret de Marie & Marie, c’est le Carewear® : des vêtements cosmétiques basés sur une technologie sensorielle, et qui fonctionnent comme une seconde peau. Ces vêtements intelligents sont en coton bio, qui sera bientôt certifié GOTS (Global Organic Textile Standard, une certification de produits textiles basée sur le développement durable).
Au cœur des fibres sont encapsulées des huiles végétales et essentielles biologiques : « Vous portez le vêtement et le soin cosmétique agit sur votre peau », précise le site Internet de la marque.
Ces capsules cosmétiques élaborées en France sont en cours de labellisation Cosmos, un référentiel délivré par Ecocert qui s’applique aux produits cosmétiques vendus comme biologiques ou naturels.
Des « slasheuses » à domicile
Pour la distribution de ses pièces, Nathalie Lebas-Vautier a aussi innové : au lieu de monter un réseau de boutiques, elle a créé le mouvement des « slasheuses » Marie & Marie, pour moderniser la vente à domicile.
Ces slasheuses pionnières, qui peuvent cumuler plusieurs métiers, sont les ambassadrices de la marque auprès des clientes. Objectif pour 2017 : en recruter une cinquantaine d’ici la fin de l’année pour s’imposer comme la première marque française sur l’entrepreneuriat féminin.
Après un début de carrière comme cadre dans la mode, chez Reebok et Aigle, Nathalie Lebas-Vautier avait fondé en 2004 Ekyog, une première marque de vêtements éthiques, qu’elle a développé pendant plus d’une décennie. « Quand j’ai lancé Ekyog, je venais de prendre conscience avant la plupart des autres acteurs du secteur de la mode de la forte empreinte écologique de l’industrie textile, et notamment de la culture du coton, l’une des plus polluantes après l’industrie pétrolière », se souvient-elle.

La volonté de repartir à zéro
Mais l’aventure Ekyog s’arrête en 2015. Après quelques mois de réflexion, cette battante née a récupéré toute l’énergie pour repartir à zéro avec Marie & Marie. « Ce n’est pas facile de relancer une entreprise passé 40 ans, avoue-t-elle, mais j’ai retrouvé le feu pour Marie & Marie ! »
Devenue responsable à Rennes de l’antenne de l’association 60000 rebonds, qui accompagne les entrepreneurs en situation de faillite à rebondir dans de nouveaux projets, elle recherche des marraines et des parrains pour encadrer les entrepreneurs : « Un chef d’entreprise, ce n’est pas un tableau excel, c’est quelqu’un qui prend des décisions. Et quand on prend des décisions, on peut se tromper. Tout le monde a droit une seconde chance, et je veux contribuer à éradiquer cette vision négative de l’échec que nous avons en France pour offrir d’autres chances de recommencer leur vie à ceux qui le veulent. »
Mais ses ambitions vont au-delà du textile éthique. Nathalie Lebas-Vautier veut donner à Marie & Marie une dimension d’entraide, de partage et de don, pour soutenir d’autres projets entrepreneuriaux portés par des femmes. Elle propose une carte de fidélité à 15 €, dont elle verse 4 € aux Lumineuses, un mouvement qui « valorise les femmes entrepreneures qui ne sont jamais dans la lumière ».
Quant aux pièces de la première collection Marie & Marie, elles sont sorties au printemps 2017. Au programme : tenues décontractées et sportives, et lingerie.
Texte Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *