Partenaire fondateur

Didier Chaufaille, Entrepreneurs d’avenir engagé vers ISO26000

L’entreprise chimiste EMAC, spécialiste du mélange caoutchouc, basée dans le Pays Basque, participe aux réflexions sur la norme ISO 26000. Entretien avec Didier Chauffaille, son directeur général.

D’où vient l’engagement d’EMAC dans les travaux préparatoires à ISO 26000 ?

Depuis quatre ans, EMAC prend part à la plateforme ISO 26000 Aquitaine de l’AFNOR, aux côtés d’autres acteurs de la région (coopératives, syndicats, banques). Et depuis 2007, dans le cadre du projet Pays Basque 2020, EMAC participe à des expérimentations de diagnostic du développement durable menées par l’AFNOR. Cette volonté s’inscrit dans un questionnement qui nous tient à cœur : comment une entreprise vit-elle dans son territoire et évolue-t-elle avec lui ?


Quelles sont les actions entreprises par EMAC ?

De par notre métier, nous travaillons depuis longtemps sur la question de nos déchets et de ceux de nos clients. En 2006, nous en avons amélioré la gestion en les réduisant à la source et en optimisant les filières d’élimination. Par ailleurs nous avons lancé un programme de réduction de 20 % de nos consommations énergétiques. Notre démarche de R&D est également tournée vers la durabilité puisque nous travaillons à développer de nouveaux matériaux afin de créer des structures plus légères, moins gourmandes en énergie.
Nous avons enfin dévié le trajet des poids lourds afin de ne pas gêner les habitations ni menacer les rivières. Nous espérons obtenir le label QSE (Qualité Sécurité Environnement) en 2011.

Mais ISO 26000 concerne également les aspects sociaux, de gouvernance…

Notre gestion des ressources humaines entend mettre l’Homme au cœur de l’entreprise : mise en œuvre de la méthode LEAN (gestion visant la réduction des gaspillages de matériaux, d’efforts, de temps), insistance sur la formation des collaborateurs… Enfin, le travail en “trois huit” permet aux 21% de nos salariés qui travaillent parallèlement dans des petites exploitations familiales de maintenir leur activité agricole tout en s’assurant un revenu fixe.

Quelle leçon tirez-vous de cette démarche ?

ISO 26000 est une nouvelle étape pour l’entreprise, qui ne peut plus être uniquement un acteur capitalistique et financier. C’est un nouveau modèle d’activité économique qui se fait jour.

www.emac-caoutchouc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *