Partenaire fondateur

Eric Charpentier – Pause Fruitée

Eric Charpentier a créé Pause fruitée. Pour manger au moins 1 fruit bio par jour au travail.

Eric Charpentier a créé Pause fruitée. Pour manger au moins 1 fruit bio par jour au travail.

Livrés dans une corbeille façonnée en carton 100% recyclé, les fruits bio de Pause fruitée sont disponibles dans les espaces de vie des entreprises de Lyon et de Paris ; chez les employeurs soucieux de préserver la bonne santé de leurs salariés en mettant à leur disposition, un coupe-faim idéal source d’énergie et de vitalité.

Une corbeille éco-conçue, des fruits certifiés bio pour éviter de perdre son temps à les peler à la pause et pouvoir les croquer à pleines dents mais sont-ils produits localement ? Et de saison uniquement ?


La localité est un objectif constant chez Pause Fruitée mais pas l’unique objectif. La terre n’est pas la même partout et certains sols sont plus fertiles que d’autres. Des régions se sont spécialisées dans la production d’un type de fruit et sont reconnues pour leur qualité ; l’abricot bergeron de la Drôme, le kiwi du Tarn et Garonne, la pomme de Savoie….
Ainsi, nous essayons de conjuguer au mieux localité et qualité.

De saison uniquement ! Le bio est une garantie pour celles et ceux qui souhaitent suivre la saison.

En sélectionnant des fruits bios, vous choisissez de lutter contre les pesticides et leur impact négatif sur l’environnement.

Vous avez une vraie conscience de l’empreinte écologique de votre activité et dans cette optique, quel mode de livraison avez-vous choisi ? Mobilité douce ? Compensation carbone en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre du fameux « dernier kilomètre » ?

Le débat sur l’impact écologique d’un fruit bio produit à distance lointaine de son consommateur comparé à celui d’un fruit issu de production intensive locale n’est pas tranché. Des études sérieuses ont été menées et ne se positionnement pas en raison d’un trop grand nombre de paramètres. Ainsi, dans un premier temps nous avons fait le choix de privilégier la matière première, à savoir les fruits bio et notre outil de travail, la corbeille recyclée. Dans un second temps, nous réfléchissons à livrer nos clients intra muros en vélo électrique.
C’est une décision importante et travaillons actuellement sur sa faisabilité.

Vous êtes aussi très axé préservation de la santé. A chaque prise de fruit, les salariés font un don reversé au Centre de recherche contre le cancer Léon Bérard.

Quels sont les résultats de ce mécénat ? Vous proposez également un module d’éducation à la santé en e-learning. Qui sont vos clients ? Quel message délivrez-vous ? Développez-vous d’autres projets autour de la consommation idéale de 5 fruits par jour ?

Nous sommes très fiers de ce partenariat avec le Centre Léon Bérard à Lyon, que nous projetons d’ailleurs d’agrandir sur Paris avec un partenaire du réseau Unicancer. Les résultats sont éloquents. Depuis maintenant un an, plus de 2 000 euros ont été reversés au centre Léon Bérard et nous en remercions chaque salarié. Précisons d’ailleurs, que chacun est libre de verser ou pas une pièce. Cela rend le résultat d’autant plus admirable.

La plateforme de formation e-learning sur « la nutrition et l’efficacité professionnelle » est ouverte à toutes les entreprises. Le message est d’encourager nos clients à aller au bout de la démarche en expliquant pourquoi il est primordial de mieux se nourrir, notamment sur le lieu de travail.

Nous mettons actuellement au point un snacking sain, à base de fruits secs, disponible via les distributeurs automatiques. Froui! est la future marque de ce produit disponible à partir de septembre prochain.


Enfin, le 3ème Parlement national des Entrepreneurs d’avenir aura lieu les 5 et 6 novembre prochain à Paris. Quels sujets souhaiteriez-vous y voir traités ?

L’économie sociale et plus particulièrement l’avenir des entreprises qui participent à l’économie sociale.

PAUSE FRUITÉE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *