Partenaire fondateur

Fabienne Angaud – Kamikraft

De l’imagination de Fabienne ANGAUD est née Kamikraft. Entreprise de mobilier évènementiel en carton.

Lorsque j’ai créé KAMI KRAFT fin 2006, je souhaitais apporter ma pierre à l’édifice du développement durable. Le vaste univers de l’événementiel, consommant sans compter énergie et matériaux pour si peu de temps, m’ait apparu rapidement comme un terrain idoine (il y avait tant à faire ! c’est d’ailleurs toujours le cas). Je n’ai que très peu pensé aux meubles au démarrage de l’activité. Je me suis surtout concentrée sur les décors et les structures. J’apportais, avec le carton, un matériau si léger, facile à mettre en œuvre, conforme aux normes, je privilégiais les solutions constructives par emboitement, je limitais donc les vis, les clous, les énormes caisses à outils … Le mobilier n’est venu que plus tard, lorsque nous nous sommes posés, la question de la ré-exploitation des structures. Puis peu à peu, nous avons imaginé des meubles à base de panneaux de carton qui nous avaient déjà partiellement servi.
Aujourd’hui KAMI KRAFT reste très présent dans la réalisation de structures et décors sur mesure, l’activité vente et location de meubles représentera 28% de notre activité pour la première fois cette année.

Comment sourcez-vous votre matière première ? Existe-t-il pour le carton, comme pour le papier, des labels ou une certification précisant que le carton est issu de forêts gérées durablement ? Comment recyclez-vous vos propres meubles ?

Le carton alvéolaire, que nous utilisons, est un matériau composite, fabriqué à partir de papier (c’est également le cas du carton ondulé). Les fabricants de carton ondulé ou alvéolaire ne sont pas toujours des papetiers, ils reçoivent des bobines de papier et ils en font des panneaux de carton. En France la fabrication du carton ondulé ou alvéolaire est essentiellement réalisée à partir de papier recyclé.
En ce qui nous concerne, 100% du carton que nous utilisons est fabriqué à partir de bobine de papier recyclé. Comme le papier se recycle au moins 6 fois il est bien difficile de faire un lien avec l’origine de la première pâte.
En ce qui nous concerne, lorsque nous démontons un stand ou un décor, tout ce que le client ne garde pas est trié, nettoyé pour être ré-exploité. Nous bennons (recyclage des papiers et cartons) environ 10% des matériaux à l’issu du tri. Chez KAMI KRAFT les panneaux de carton ont généralement au moins 3 vies :
1 – décor ou structure, 2- petit décor ou meuble, 3 – emballage et ou matière de calage.

Votre parcours professionnel est riche et diversifié mais ne semblait pas vous prédisposer à la conception de mobilier. En fondant Kamikraft, avez-vous sollicité des designers pour concevoir du mobilier ergonomique ?

Il est vrai que mon parcours professionnel ne me prédestinait pas vraiment à fonder KAMI KRAFT. Et pourtant … à 18 ans je souhaitais devenir architecte ou paysagiste, mais j’ai suivi les conseils probablement avisés de mes parents inquiets des débouchés. Je portais donc sans doute en moi des dispositions qui ne pouvaient plus demeurer cachées. Ceci dit, et même si j’ai commencé seule, KAMI KRAFT compte aujourd’hui deux ingénieurs designers qui sortent tous les deux de l’école de Nantes Atlantique.

La multiplication des CDD créée une génération de travailleurs nomades qui migrent d’un bassin d’emploi à un autre. Flexibles, ils ont besoin que leurs meubles le soient aussi pour les suivre au gré de leurs mutations professionnelles. Avez-vous pensé à étendre votre gamme de mobilier léger et pratique aux particuliers ?

KAMI KRAFT n’est pour le moment pas positionné sur un marché B to C notamment pour une raison de prix.
Le carton que nous utilisons reste relativement peu courant (contrairement au carton ondulé). Nous ne pouvons pas le récupérer, il nous faut l’acheter. Contrairement aux idées reçues, le carton n’est pas forcément un matériau peu cher, plus encore quand ce carton est alvéolaire et que le papier utilisé à déjà fait l’objet de plusieurs transformations pour ne devenir que la matière première de nos créations. A cela s’ajoute que les fabricants de carton alvéolaire sont peu nombreux, l’outil productif sur le territoire est donc peu présent. Tout ceci pour dire que nos meubles sont un peu chers pour une cible de particuliers telle que vous la décrivez. Il nous est arrivé de vendre aux particuliers qui nous ont trouvé et qui l’ont souhaité, cela reste anecdotique, pour le moment.

Enfin, le 3ème Parlement national des Entrepreneurs d’avenir aura lieu les 5 et 6 novembre prochain, à Paris, au CESE. Quels sujets souhaiteriez-vous y voir traités ?

Plusieurs thèmes que je livre en vrac, sans liens forcément les uns avec les autres.

A – Nos jeunes d’aujourd’hui seront nos entrepreneurs de demain. Dans ce monde où certaines mutations s’imposent chaque jour davantage, comment les préparer ? Comment les engager ? Comment les former ? ….

B – La libre concurrence est une obligation, elle est saine et permet notamment le renouvellement des idées, des méthodes, l’émergence des questionnements … Force est de constater que la pratique ne semble pas structurer les départements achats de nos grands groupes, qui, plus encore dans la période de mouvance actuelle, n’accordent de crédit qu’au plus gros. Quelle place pour les PME/ TPE dans un environnement plus juste ? Quels critères de référencement ? Le référencement est-il un droit de véto ? Le référencement est-il compatible avec la libre concurrence ? …

C – Les PME sont les 1ers employeurs en France et pourtant :
Dans les entreprises de moins de 50 personnes la moyenne de salaire mensuel du dirigeant est d’à peine 2000 €, la couverture sociale est nettement inférieure à celle des salariés (notamment maladie etc …), la retraire est médiocre, les RTT inexistants tout comme le chômage inexistant, les congés annuels sont en moyenne de moins de 4 semaines …
N’est-il pas tant de penser le statut de l’entrepreneur ?

D – L’insertion ou la réinsertion est née de modèles qui favorisent l’exclusion. Quels modèles pour demain ? Faut-il des modèles ? ….

KAMI KRAFT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *