Partenaire fondateur

Goodvertising, pour une pub responsable

Communication et développement durable : et si la publicité était vertueuse ? Sidièse publie une version française de Goodvertising de Thomas Kolster.


Communication et développement durable : et si la publicité était vertueuse ? Sidièse publie une version française de Goodvertising de Thomas Kolster.

L’heure est aux préparatifs de la Conférence sur le Climat (COP21) qui s’ouvrira à Paris dans quelques semaines. Les observateurs soulignent déjà, une mobilisation exceptionnelle pour cette édition : la société civile et les entreprises ont décidé d’être acteurs de la rencontre comme jamais auparavant. Des événements dans l’événement s’organisent depuis des mois et le programme du off est loin d’être bouclé.

Et comme pour chacun de ces grands rendez-vous onusiens, se pose la question de la sensibilisation des publics sur les grands enjeux environnementaux : comment faire pression sur les dirigeants pour aboutir à un accord ambitieux et contraignant ? Comment embarquer les citoyens dans une meilleure compréhension du défi écologique et les nécessaires changements de modèles et de comportements qu’il induit ? Comment témoigner de ses engagements, de sa participation au débat, à l’action ?

C’est dans ce contexte que paraît “Goodvertising”, l’ouvrage du publicitaire Thomas Kolster, en France.

La publicité a souvent été pointée du doigt (en France tout particulièrement) pour sa culture consumériste et déconnectée des préoccupations sociales et environnementales. La pub véhicule, aux yeux de beaucoup de nos concitoyens, les seules valeurs d’un capitalisme triomphant dénué de toute connexion au monde et aux intérêts « réels » des gens.
Thomas Kolster propose une lecture très différente : si la publicité fait partie du problème, elle peut aussi faire partie de la solution.

Organisé autour de 10 chapitres, son livre « Goodvertising » met ainsi en valeur l’exceptionnel travail créatif de plus de 120 campagnes provenant du monde entier, sur les grandes thématiques du Développement Durable. À travers de nombreuses interviews de dirigeants d’ONG, d’entreprises et de gouvernements, ainsi que l’analyse de nombreux cas, le livre souligne la force positive de la publicité, son potentiel d’amélioration sociale et de prise de conscience écologique.

Gildas Bonnel, fondateur de Sidièse, agence leader sur les enjeux de responsabilité sociale des marques, a souhaité faire publier « Goodvertising » en France : « Nous travaillons depuis des années à défendre et promouvoir une communication plus responsable et donc plus efficace. Notre société est malade de défiance et la communication a le devoir de re-connecter les membres du corps social. Une communication positive, créative, utile aux hommes et respectueuse des positions de chacun est celle qu’attend notre époque ! »

L’Ademe a souhaité apporter son soutien à la publication. Valérie martin, Chef du service communication et sensibilisation des publics s’explique : « La communication peut modifier les perceptions, les représentations sociales… En ce sens elle peut être un vecteur de changement, en faisant changer les imaginaires ».

Goodvertising est édité en France aux Editions Leduc.

GOODVERTISING

Goodvertising : « la communication de « gavage » tue la valeur de marque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *