Partenaire fondateur

Grandir ensemble par le co-développement

Au moment crucial de prendre des décisions, l’entrepreneur se retrouve bien souvent très isolé. Avec le co-développement, il peut bénéficier d’un soutien social et relationnel très efficace, explique Aurélie Durand.


En 2016, sept Entrepreneurs d’avenir ont testé le programme de co-développement Grandir ensemble, proposé par le réseau Entrepreneurs d’avenir. Pendant six séances de trois heures chacune, ils se sont réunis pour exposer leurs problématiques d’entrepreneurs, et discuter des enjeux du leadership et du développement personnel du dirigeant.

D’origine canadienne, la méthode de co-développement professionnel permet de rompre la solitude de l’entrepreneur, bien souvent laissé face à lui-même et à ses problématiques, comme en témoignait une étude récente de Bpifrance. Elle répond à trois objectifs majeurs.

Méthode d’intelligence collective avant tout, le co-développement vise à fédérer des personnes d’horizons différents autour de la créativité et de la résolution de problèmes, grâce à une méthodologie précise de questionnement réflexion. « Le codéveloppement installe une dynamique positive, explique Aurélie Durand, coach et directrice de mission chez Uside, qui a animé le premier groupe Grandir ensemble. Un premier entrepreneur commence par partager sa problématique avec les autres, qui jouent le rôle de consultants et vont l’aider à approfondir son sujet sous un nouvel angle, puis à envisager de nouveaux plans d’action. » Pour Arnaud de Saint-Simon, directeur du magazine Psychologies, qui a participé aux six séances, « c’est une nouvelle preuve de la force de l’intelligence collective. »

Le co-développement apporte aussi du soutien social et relationnel aux entrepreneurs, qui se retrouvent seuls face à leurs décisions et à leur prise de risque, et ont peu d’occasions d’exprimer leurs préoccupations. « Il leur permet de sortir de leur isolement ‘fonctionnel’, poursuit Aurélie Durand. Les dirigeants peuvent partager leurs problématiques avec leurs pairs, dans un cadre bienveillant, loin de leur sphère de business. » Stéphanie Goujon, directrice générale de l’Agence du Don en Nature, reconnaissait avoir vécu « une expérience unique, où chacun peut discuter en confiance des complexités liées à toute entreprise dans un monde incertain et volatile ».

Empathie, sincérité, authenticité

Enfin, chaque participant peut trouver la possibilité de se développer personnellement dans son approche des relations humaines. « La méthode de co-développement, en six étapes, implique une certaine posture, avec des moments pour questionner, pour écouter. Les participants doivent faire preuve d’empathie, de sincérité et d’authenticité, surveiller leurs émotions, rester dans la bienveillance et dans l’écoute, s’adapter, ne pas se bloquer dans l’impulsivité et la spontanéité. »

« Le co-développement est un révélateur de nos solutions intimes, confiait Chrystèle Gimaret, pdg d’Artupox, qui a avoué être surprise par l’efficacité de la méthode. C’est l’impulsion qui nous manque très souvent. » Pour Armand Caiazzo, associé fondateur chez Human and Partners, « le co-développement favorise le partage de regards, il l’inscrit dans la résolution d’un problème pour aboutir à des plans d’action concrets. Les participants ne se substituent pas à celle ou celui qui soumet le problème à résoudre, mais ils l’aident à ‘accoucher’ de lui-même. »

Quant au coach, il joue le rôle d’un facilitateur et d’un régulateur des individus au sein du collectif. Il s’assure que le cadre de bienveillance, de respect et d’écoute est respecté, avant de s’effacer pour que le groupe s’approprie la méthode. À la demande du groupe, il peut revenir au moment du debrief avec des compléments d’information théorique, faire le point sur le déroulement de la séance. « Les sept entrepreneurs qui ont testé la méthode l’ont appréciée et ils ont continué à se réunir par la suite, conclut Aurélie Durand. Elle leur a permis de sortir de leur réflexe d’apport immédiat de solutions pour voir le bénéfice de questionner d’abord ‘la question derrière la question’ et de construire une recherche de solutions collectivement. Les entrepreneurs ont continué à se réunir par la suite, et ceux qui le souhaitent peuvent appliquer la méthode au sein de leurs propres équipes. »

Entrepreneurs d’avenir lance en 2017 le co-développement à plus grande échelle.

Texte Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *