Partenaire fondateur

Guillaume Hermitte – Choc’éthic

Guillaume Hermitte dirige Choc’éthic, une filière de chocolat équitable qui s’adresse aux amateurs de cacao sous toutes ses formes et qui dispose de deux boutiques à Paris.

D’où vous est venue l’idée de créer Choc’ethic ?

Au cours de mes études à l’Essec, j’ai eu l’opportunité de partir au Venezuela puis au Mexique.
Lors d’un voyage dans une ville mexicaine, j’ai découvert une chocolaterie proposant des pâtes de chocolat sur-mesure, brutes et intenses. Fèves de cacao, épices et fruits secs sont les ingrédients de base utilisés par les artisans chocolatiers pour fabriquer cette pâte. J’en ressors séduit par le produit obtenu.
L’envie d’entreprendre, désireux de mêler business et éthique, je m’inscris pendant la dernière année de mes études à l’Essec, à la chaire d’entreprenariat social, et me lance dans la création d’entreprise en 2006.
L’idée ? Créer un bar à chocolat où ce produit est décliné sous toutes ses formes.
Mais au-delà de ce concept novateur, Puerto Cacao est aussi une entreprise solidaire. Tous les chocolats sont issus du commerce équitable. Je choisis de monter ma propre filière, en trouvant une coopérative au Venezuela.
Pour cette filière au Venezuela, je suis allé voir les producteurs de la région de Barlovento. En effet, c’est au Venezuela que l’on trouve le cacao Criollo, une des espèces les plus rares au monde, très aromatique et peu amère. C’est grâce à une matière première unique et de qualité que Puerto Cacao propose un chocolat exceptionnel.

Comment choisissez-vous vos fournisseurs ?

Notre entreprise est née pour devenir une organisation moderne, pionnière d’un nouveau système économique et social qui allie compétitivité avec responsabilité sociale ; qualité de l’offre avec volonté d’entraide ; satisfaction du client avec souci du bien être général.
Parce que nous voulons pouvoir donner une traçabilité complète de nos produits à nos clients, et parce que nous tenons à pouvoir mesurer les impacts de notre activité sur toute cette chaîne, Puerto Cacao tâche d’être présent, vigilant et transparent sur l’ensemble des maillons de cette chaine.
Puerto Cacao a choisi d’utiliser une filière de cacao labellisée par Max Havelaar, afin d’avoir la garantie d’œuvrer pour le développement économique et social des producteurs.
Selon notre vision, le commerce équitable peut être résumé par ces six valeurs :
Qualité –
Responsabilité –
Honnêteté
– Ethique
– Transparence –
Solidarité.

Ces fèves de cacao sont produites par de petits planteurs dans le cadre d’une démarche solidaire.
L’importateur auprès duquel nous nous approvisionnons les aide à acquérir du nouveau matériel et leur propose des plans de formation pour améliorer la qualité de fermentation et de séchage de leur cacao.
Concernant notre filière du Venezuela et afin d’établir des relations équitables et durables, Puerto Cacao et les producteurs de la région de Barlovento (organisation de 3 micro producteurs mise en place à l’origine du projet en 2006) se sont mis d’accord sur plusieurs principes, dans le respect du commerce équitable.

Les engagements de Puerto Cacao

* la définition d’un prix d’achat minimum garanti

* le préfinancement des commandes

* le versement annuel d’une prime de développement

* une collaboration sur le long terme

* le maintien du respect d’une agriculture biologique

* un accompagnement des producteurs de la part d’une ONG

Les engagements des producteurs

Le présent compromis a été conclu pour une durée de 5 ans afin de permettre aux parties de mener à bien des projets de développement importants, tant économiques que sociaux.
Le maintien du respect d’une agriculture biologique : la qualité des chocolats pur Venezuela provient des fèves sélectionnées parmi les plus grands crus de cacao Criollo et Trinitario. Ces cacaos sont cultivés dans une approche soucieuse de l’environnement (pas de pesticides, pas d’engrais non naturels).

Quels sont vos projets de développement pour l’année 2011 ? Pensez-vous ouvrir de nouvelles boutiques dans d’autres villes françaises ?

Dans le cadre de son développement Puerto Cacao prépare et organise durant l’année 2011 l’ouverture d’autres magasins à Paris et en Province.


Qu’attendez-vous du prochain Parlement des Entrepreneurs d’avenir ?

La force d’un réseau qui puisse faire porter aux oreilles des politiques les impacts et les demandes des entrepreneurs sociaux – une forme de lobbying politique en sorte.

PuertoCacao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *