Partenaire fondateur

Happy Business in Normandie : partager l’énergie d’entreprendre autrement

Le succès de ce format de rencontre se confirme. Il rassemble des dirigeants qui partagent une même conception de leur rôle, autour la responsabilité sociale et environnementale.

 

Le 31 janvier dernier, à Fécamp, quarante dirigeants ont bravé le brouillard et la neige sur les routes de Normandie, pour participer au Happy Business des Entrepreneurs d’avenir, sur le thème : « Mon territoire me rend plus fort ! ».

Deux heures de pitchs inspirants pendant lesquels les entrepreneurs racontent leur histoire et leurs projets. Au fil des interventions, les ressorts de l’entrepreneuriat jaillissent et l’intelligence collective transpire. On en sort ragaillardi et plein d’optimisme.

Plus de responsabilité, plus de solidarité

L’entreprise n’a pas toujours bonne presse, accusée de trop s’aligner sur les seuls impératifs financiers. Mais chez les 800 Entrepreneurs d’avenir, elle a une autre vocation : inscrire son modèle économique dans la durée, préserver les ressources de la planète, manager avec bienveillance, perpétuer les savoir-faire.

Ici, Sébastien Lebourg, qui produit des babyfoots 100% Made in Normandie, et travaille avec des street artists pour renouveler le décor de ces jeux conviviaux.

Là, Eléonore Mandel, associée à la startup bretonne Mégo, qui recycle des mégots de cigarettes.

Plus loin Bernard Quirin, observateur avisé des Champions cachés de l’industrie française et ambassadeurs du savoir-faire de Normandie dans le monde entier.

Ou encore Céline Krief, qui veut retenir les talents en Normandie et éviter leur fuite vers la région parisienne en lançant des partenariats avec des écoles du territoire.

Tous sont animés par la volonté d’incarner une autre façon d’entreprendre, plus respectueuse des équilibres économiques, sociaux et environnementaux. Leurs pitchs finis, ils sont passés à l’interview vidéo pour que leur message atteigne une audience plus large sur Interne.

Inspirations mutuelles

Ce panel d’entrepreneurs a été réuni par trois agents généraux de Generali : Olivier de Louvigny, du Havre, Alain Grignon, de Rouen, et Guillaume Malandain, de Fécamp. Ensemble, ils ont choisi d’encourager ces liens de l’inter-professionnalité à l’échelle locale autour des valeurs de Responsabilité sociale et environnementale, partagées de longue date par Generali.

Après les pitchs, vient l’heure du networking dans les magnifiques salons du Palais Bénédictine. Les cartes de visites s’échangent entre deux petits fours. Certains prennent rendez-vous pour se revoir.

À la fin, tout le monde a partagé un moment inspirant, qui atténue la solitude du chef d’entreprise, une souffrance réelle pour beaucoup d’entre eux.

Echo digital, évènement phygital

Le Happy Business, ça se passe aussi sur Internet. Les twittos se déchaînent avec le mot-clé de ralliement #HappyBizEA – comprenez Happy business des Entrepreneurs d’avenir.
130 000 comptes ont été touchés avec plus de 2 millions d’affichage du hashtag. La dimension phygitale, c’est cela : les deux pieds sur terre, dans le monde réel, et la tête dans la galaxie digitale.

A quand le prochain Happy Business ? Nos trois agents réfléchissent déjà à renouveler l’expérience d’ici l’été, dans un autre lieu de prestige, comme la Normandie en offre tant.

 

Marie-Christine LANNE
Directrice de la communication et des engagements sociétaux de Generali France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *