Partenaire fondateur

Happy Business numérique : un festival d’énergies positives

Plusieurs dizaines d'entrepreneurs invités par les Entrepreneurs d’avenir ont pu défendre leurs projets et faire du networking pendant le festival Futur en Seine.

Franc succès pour le premier Happy Business numérique organisé par les Entrepreneurs d’avenir dans le cadre de Futur en Seine, le festival du numérique qui s’est tenu du 12 au 22 juin dernier.

Le principe ? Pendant deux heures de « What’s up », une cinquantaine d’entrepreneurs et entrepreneures ont « pitché » sur leur projet : en deux minutes, chacun devait vendre son idée, et, sur un plan personnel, témoigner de ce qui le rendait heureux. Plusieurs grands groupes français ont aussi exposé leur stratégie de soutien aux startups. Le premier rendez-vous a eu lieu vendredi 13 juin, dans l’immense Salle des Textiles du Conservatoire National des Arts et Métiers, et le second, dédié aux entrepreneures, le vendredi suivant.

Parmi les initiatives foisonnantes qui ont été dévoilées, Meet my job, startup de loisir collaboratif, propose à des particuliers de rencontrer pendant leurs loisirs des professionnels, agriculteurs, artisans ou artistes : « Il s’agit de valoriser les savoir-faire, et de faciliter les rencontres entre personnes d’univers différents, souligne Hélène Quaniaux, sa fondatrice. Les participants découvrent l’incroyable richesse des métiers en France. »

1000 idées à la minute

Autre startup prometteuse : E-cotiz, projet de Jauffray Dunyach, ancien rugbyman de haut niveau, automatise l’inscription aux associations, en particulier le règlement des cotisations. Ouvert aux clubs de sports et à toutes les organisations caritatives, culturelles, etc., il libère les bénévoles des tâches administratives, ce qui dégage du temps pour les activités associatives proprement dites. Depuis son lancement en septembre 2013, 150 000 utilisateurs ont déjà effectué des paiements.
Julien Artu, lui, a eu l’idée de monter un réseau social interne aux hôpitaux, MyHospiFriends, pour rompre l’isolement des patients hospitalisés sur de longues durées.
Enfin, Connecthings, fondé par Laetitia Gazel Anthoine, déploie dans l’espace public des services interactifs pour téléphones mobiles, et leur délivre du contenu pertinent.

Unanimes, les participants ont apprécié ce format très original, qui facilite les échanges, partage les expériences, et ouvre sur de nouvelles perspectives. « Il est important de multiplier les occasions de rencontres entre entrepreneurs », soulignait une entrepreneure, tandis qu’un autre s’extasiait : « Il y a mille idées à la minute ! »


Énergie positive et bienveillance

Quant à ce qui les rend « happy », tous citent le networking, les rencontres avec leurs pairs, l’énergie positive et la bienveillance qui s’en dégagent. « L’ambiance y est très éloignée des nouvelles négatives rapportées par les médias », confie une participante.

Jauffray Dunyach se réjouit que son projet ait remporté le trophée 2014 du marketing sportif pour la stratégie digitale de l’année, devant deux autres projets portés par le PSG : une vraie consécration « qui rend fier de se lever tous les matins ».
Julien Artu, lui, est ému du retour des patients membres de MyHospiFriends, « beaucoup plus satisfaisant que la valorisation de l’entreprise en elle-même ».
Après ces marathons, qui se sont déroulés dans une joyeuse atmosphère et témoignent de la vitalité entrepreneuriale en France, les participants se sont retrouvés autour d’un buffet bio. Et les plus audacieux se sont offert un tour de montagnes russes grâce aux fameuses lunettes Oculus 3D.

Encouragés par ce succès, les Entrepreneurs d’avenir multiplieront les Happy Business numériques lors des prochains festivals.


Twitter: #HappyBusinessEA2014

Dominique Pialot & Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *