Partenaire fondateur

Joël Tronchon – Fondation SEB

Joël Tronchon est le directeur de la fondation et le directeur du Développement durable du Groupe SEB, numéro 1 mondial du petit électroménager et des articles culinaires.


En quoi le Groupe SEB est-il un EA ? Quels sont vos principes éthiques et comment votre engagement citoyen se traduit-il au quotidien pour un développement durable ?

Volonté d’entreprendre, passion pour l’innovation, professionnalisme, esprit de groupe et respect d’autrui sont les valeurs fondatrices du Groupe.
Elles doivent être partagées par tous nos salariés, en priorité les managers qui s’appuient sur un guide de pratiques managériales.
Ces pratiques sont directement inspirées de nos valeurs qui doivent également être au cœur de nos relations avec l’ensemble de nos parties prenantes : collaborateurs, actionnaires, clients, fournisseurs, consommateurs, autorités publiques, associations…

Le Code Ethique que nous venons d’adopter formalise nos engagements autour de 18 thématiques et définit les règles de conduite, individuelles et collectives, qui doivent guider nos actes et inspirer nos choix pour faire vivre nos valeurs et engagements au quotidien.
Il est également porteur d’une ambition d’amélioration continue pour aller toujours plus loin dans le respect de nos principes, partout dans le monde.

Dans un contexte de croissance externe qui se concrétise pour le Groupe SEB par l’intégration de nouvelles sociétés, le Code Éthique constitue un cadre de référence commun vers lequel les nouvelles entités sont appelées à converger.

En matière de responsabilité sociétale, le Groupe SEB a défini cinq enjeux qui font l’objet de plans d’actions spécifiques :

– Veiller au respect des principes éthiques du Groupe ;
– Poursuivre une politique sociale responsable ;
– Agir dans le cadre d’un engagement citoyen ;
– Innover durablement pour répondre aux attentes des consommateurs ;
– Réduire les impacts environnementaux.

Innovation, réduction de l’empreinte écologique et santé sont vos leitmotiv, quels sont vos projets d’avenir dans ce sens ?

La stratégie d’innovation du Groupe SEB, centrée sur l’utilisateur final, vise des produits sans compromis sur la performance, la qualité, la durée de vie et la sécurité.
Le développement durable, clairement identifié comme levier d’innovation, signifie efficacité énergétique, performance acoustique, recyclabilité, nouveaux matériaux, nutrition saine…

Au sein du Groupe SEB, nous parlons d’éco-conception, d’éco-production ou encore d’éco-logistique.

Nous travaillons aussi bien sur les matériaux qui composent nos produits que sur les consommations de matières ou d’énergie nécessaires à leur production, nous favorisons leur réparation plutôt que leur échange, nous optimisons les transports pour diminuer leur empreinte écologique à toutes les étapes du cycle de vie…

Par exemple, en ce qui concerne les matériaux, de nombreuses recherches sont faites sur les caractéristiques de chacun et nous opérons un travail de veille stratégique sur les nouvelles matières premières renouvelables issues de la chimie verte ou du recyclage.

En termes d’organisation, c’est une collaboration étroite entre les équipes Développement durable, Innovation (design, R&D, marketing), Supply Chain, Industrie, DQNE (Direction Qualité Normes et Environnement) et Achats qui intègrent tous les enjeux environnementaux dans leurs pratiques métiers. La démarche est tout à fait transversale.

Le réseau a lancé au printemps 2012 un Appel pour un Made in France d’avenir, que cela évoque t’il pour vous ?

Les consommateurs sont de plus en plus concernés par l’origine de fabrication des produits qu’ils consomment.
Pour le Groupe SEB, le « Made in France » est lié à l’innovation.
C’est grâce à l’innovation que nous apportons de la valeur ajoutée et que nous pouvons maintenir un outil industriel en France.

Un exemple : l’Actifry, fabriquée dans notre usine d’Is sur Tille en Côte-d’Or.

Nous sommes parmi les seuls de notre industrie à encore produire en Europe.

Produire en France nous confère également, sur l’hexagone, une réactivité commerciale et logistique importante vis-à-vis de nos clients.
Nous avons la même logique de production à proximité de nos bassins de consommation dans le monde avec une organisation industrielle qui compte 29 sites répartis sur l’ensemble des continents.

Quelle est la mission de votre fondation ?

La Fondation Groupe SEB consacre son action de mécénat à la lutte contre l’exclusion.
Depuis sa création en 2007, elle a soutenu 211 projets visant au “mieux vivre pour tous” autour de trois axes :

– L’amélioration des conditions de vie dans l’habitat : parce que l’accès à un logement durable et décent est un pré-requis pour accéder à une vie sociale et trouver du travail.

– L’éducation et la formation : parce qu’en amont des difficultés à trouver un emploi il y a souvent le manque de formation, de reconnaissance des compétences ou encore des handicaps tels que l’illettrisme.

– Le travail : parce qu’enfin accéder à un emploi aide à être autonome et à retrouver sa place dans la société.

En 2012, elle a soutenu 47 projets.

Le soutien de la Fondation Groupe SEB peut prendre différentes formes selon les besoins des associations déterminés lors de rencontres et d’échanges.
Un soutien financier peut intervenir seul ou en complément d’un don de produits et inversement.
La priorité est donnée aux projets pertinents et localisés à proximité des implantations du Groupe afin de favoriser l’engagement des collaborateurs et l’implication dans la vie locale.

La Fondation Groupe SEB est en charge de la mise en place de la politique mécénat du Groupe SEB et assure la cohérence des différents projets de mécénat dans le monde, autour de la lutte contre l’exclusion.  


Que vous évoque la thématique du Parlement 2013 « Et si l’entreprise avait les solutions » ?

Une entreprise ne peut évoluer sans prendre en compte l’ensemble de ses parties prenantes : actionnaires, collaborateurs, consommateurs, distributeurs, fournisseurs, acteurs de la société civile… Il est donc important de les intégrer à une démarche globale de responsabilité sociétale.

Nos engagements RSE répondent aussi de manière cohérente avec les attentes de nos salariés, qui sont aussi des citoyens impliqués dans les territoires et la société civile, dans et hors temps de travail.

Pour progresser dans sa démarche de développement durable, le Groupe SEB s’appuie sur un dispositif d’évaluation interne (outil de reporting, suivi d’indicateurs, contribution de l’audit interne…) mais il est aussi très attentif aux avis externes, qu’ils proviennent d’agences de notation extra-financières, d’acteurs de l’Investissement socialement responsable ou d’autres représentants de ses parties prenantes.

Nous travaillons actuellement à la mise en place d’un panel de parties prenantes externes pour collaborer avec le Comité de Pilotage Développement Durable et avoir une vision critique de nos actions engagées ou à venir.


Vous venez de rejoindre le réseau Entrepreneurs d’avenir, quelles sont vos attentes et comment comptez-vous vous y investir ?

C’est un réseau avec lequel nous partageons un socle de valeurs humanistes cohérent avec l’histoire et les pratiques du Groupe SEB.

Notre intérêt dans ce réseau et ses groupes de travail réside aussi dans la capacité d’Entrepreneurs d’Avenir à expérimenter en coopération, à défricher de nouveaux modèles, à jouer un rôle de laboratoire d’innovation sociale ; dans ce domaine, l’intelligence ne peut être que collective.

GROUPE SEB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *