Partenaire fondateur

Julien Dubourg – Stera

Julien Dubourg gère Stera, entreprise d’installation de chauffage au bois. Son combustible est acheté exclusivement en France.

Destinés aux particuliers et professionnels, les poêles à bois ou à granulés bois que distribuent Stera, sont à défaut de pouvoir l’être en France, de fabrication européenne. Pour faire écho à cette volonté de sourcing local, Stera achète du granulé de bois exclusivement français, provenant des massifs forestiers les plus proches de ses points de vente.


Comment vous positionnez-vous dans le plan national de transition énergétique en cours ? Quels sont vos arguments en faveur de la filière bois ?

C’est une initiative intéressante et je suis satisfait que la question sociale soit prise en considération car c’est un des grands enjeux. J’avoue ne pas avoir participé aux débats mais j’ai constaté que l’enjeu autour de l’énergie bois/granulés pour les particuliers ou le petit résidentiel collectif était peu présent dans les échanges. Or au-delà de son atout environnemental, le développement de cette énergie peut également être structurant pour la filière bois en France et l’exploitation de nos forêts. Nous avons la chance d’avoir sur notre territoire une ressource énergétique durable mais qui est mal exploitée et organisée. C’est d’autant plus pertinent avec les enjeux du développement durable qu’il s’agit par nature d’activités rurales, créatrices d’emplois. Il faut être vigilant et actif car sur le marché du granulé de bois, des producteurs d’Europe Centrale commencent à attaquer le marché français.


Quelle est la motivation de vos clients pour acquérir un chauffage au bois ? Prix du gaz et de l’électricité qui augmentent ou volonté de réduire leur impact écologique ?

Avant tout économique! On est passé en quelques années d’un achat plaisir à un objectif d’optimisation du budget énergie, avec une utilisation plus intensive des appareils d’où l’émergence des poêles à granulés qui présentent une plus grande facilité d’utilisation. Bien sûr, le fait d’avoir un mode de chauffage écologique est une satisfaction complémentaire. Nos clients restent néanmoins attentifs aux émissions de particules fines et de monoxyde de carbone qui étaient une des faiblesses des appareils d’anciennes générations.

Vous impliquez vous dans la reforestation en France pour pérenniser votre ressource ?

En m’exprimant à cette tribune, j’ai presque honte de dire non… Mais je rêve un jour d’acquérir une forêt ! Plus sérieusement, si la diminution des surfaces agricoles et/ou perméables est selon moi un vrai enjeu, la destruction des surfaces forestières ne l’est pas vraiment. Concernant les forêts, il conviendrait surtout d’en améliorer l’exploitation. Ma petite part de « colibri », je la fais dans les écoles ou j’interviens régulièrement pour sensibiliser nos futures générations et peut être nos futurs entrepreneurs, aux enjeux du DD et expliquer leurs propres moyens d’action.


Enfin, le 3ème Parlement national des Entrepreneurs d’avenir aura lieu les 5 et 6 novembre 2013 à Paris. Quel sujet souhaiteriez-vous y voir traité ?

La relation des collectivités locales avec les entreprises de leur territoire. Je crois que le thème est cette année « Et si l’entreprise avait les solution ». Elle n’est probablement pas seule à les avoir mais si les collectivités locales intégraient les entreprises comme de réelles parties prenantes dans la définition de leur politique (sociale, environnementale…), je suis persuadé que l’on trouverait des idées nouvelles et efficientes.

STERA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *