Partenaire fondateur

Kedge : priorité à l’humain

Entrepreneuriat, humanités et management de la technologie : ce sont les trois axes stratégiques que Kedge a choisis pour s’imposer comme une Business School du 21e siècle.

 

Christophe Mouysset est directeur des relations entreprises et entrepreneuriat pour Kedge Business School.

Entrepreneurs d’avenir – « Humaniser le progrès » sera le thème du prochain Parlement des Entrepreneurs d’avenir, auquel Kedge apporte son soutien. Qu’est-ce que ça vous inspire ?
Christophe Mouysset – « Humaniser le progrès » est totalement en ligne avec le nouveau plan stratégique 2018-2022 de Kedge, qui doit permettre à notre école de former des managers/leaders responsables. Ce plan, présenté cette année, contient trois grands axes stratégiques : l’entrepreneuriat ; les humanités qui intègrent le bien commun, donc la Responsabilité sociale et environnementale (RSE), le développement personnel, la créativité, l’ouverture et la pensée critique ; enfin, le management de la technologie. Nous voulons créer des entrepreneurs au sens le plus large et le plus responsable possible, pour un développement qui soit au service de l’humanité et pas uniquement à celui de la croissance.
Comment les étudiants reçoivent-ils ce genre de message ? Sont-ils demandeurs ?
C’est le sort de l’humanité qui se joue aujourd’hui, et les étudiants le savent : ils sont de plus en plus alertés sur l’avenir qui les attend. Ils sont très sensibilisés aux problématiques de la planète, et ils sont en quête de sens dans leur métier. Ils veulent jouer un rôle dans la transformation du modèle actuel vers un modèle renouvelé, durable, viable et au service de l’humanité.

Avez-vous conçu de nouveaux enseignements en lien avec cette nouvelle stratégie ?
Nous avons créé un master qui sera officialisé à la rentrée de septembre 2020. Il sera consacré à l’innovation, à la transformation, à l’entrepreneuriat/intrapreneuriat. Nous avons accueilli notre école de design au sein de notre campus de Marseille, pour qu’elle puisse impacter tous nos programmes de management : design management, design stratégique, design thinking. Nous avons aussi lancé un incubateur, à Toulon, Marseille et Bordeaux qui héberge entre 70 et 80 projets par an, dont beaucoup sont liés à l’entrepreneuriat social et au développement durable.

Quelle est la politique de l’école en matière de RSE ?
Notre direction RSE est très impliquée auprès de nos étudiants et au sein des instances onusiennes de l’éducation. Elle porte avec notre faculté une approche RSE transverse dans toutes nos disciplines : achat responsable, finance responsable, management responsable. Kedge a ainsi créé un centre de compétences et de recherches sur les thématiques RSE/DD dont la finance responsable. L’école soutient activement le tissu associatif très dynamique des étudiants, un des plus importants des écoles de management française. Notre pédagogie et nos enseignements permettent à nos étudiants de mieux comprendre les externalités positives ou négatives des actes de management et d’intégrer cette approche dans leurs futures responsabilités.

Quel message souhaitez-vous faire passer auprès de la communauté des Entrepreneurs d’avenir ?
À Kedge, nous mettons l’accent sur la cohérence entre les programmes, l’expérientiel et le développement personnel. Nous considérons que le savoir être, le savoir devenir, le savoir vivre ensemble, sont fondamentaux. Nous ne sous-estimons pas l’expertise, mais personne ne peut dire ce qu’une expertise actuelle sera devenue dans dix ans et l’on ne peut donc pas résumer le professionnalisme à une seule expertise. Les étudiants que nous formons doivent pouvoir s’inscrire dans un monde pétri d’incertitudes. La manière d’être et de se positionner, la capacité d’apprendre à apprendre seront essentielles pour accompagner ce changement de paradigme, en considérant l’accélération de l’obsolescence des compétences. Nous voulons donc former des étudiants conscients d’eux-mêmes, des autres et du rapport qu’ils entretiendront à l’avenir avec les autres et avec le monde.

 

Kedge Business School

 

Propos recueillis par Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Je m'inscris à la newsletter