Partenaire fondateur

La corne de vache, ce matériau de luxe méconnu

Comment transformer les déchets en matières premières à valeur ajoutée ? En les réduisant en poudre ! C’est la technologie développée par Authentic Material, une startup toulousaine très prometteuse.

 

Chaque année, en France, 30 millions de tonnes de cornes de vaches sont incinérées. Seul un petit pourcentage sert de fertilisant. Un colossal gâchis de matière première.

Mais ce n’est plus une fatalité, grâce à la solution développée par Authentic Material pour valoriser ce gisement. Cette startup toulousaine fondée en 2016 par Vincent Menny, un ancien ingénieur mécanique d’Airbus, a mis au point un procédé pour créer de nouveaux matériaux, dans une vraie démarche d’upcycling : un matériau traité comme un déchet dans un secteur devient matière première dans un autre, avec une valeur ajoutée.

L’idée s’inspire d’une technologie utilisée dans l’aéronautique, adaptée par Vincent Menny à des matières naturelles, comme la poudre de corne de vache.

Des pastilles 100 % naturelles

Cette poudre est recompactée avec un polymère composite biosourcé. Elle devient une pastille 100 % naturelle capable de répondre aux impératifs de la production industrielle. Le coutelier Laguiole, l’un des premiers clients d’Authentic Material, y a vu une solution pour une nouvelle ligne de couteaux avec manches en corne lavables en lave-vaisselle.

Mais les broyeurs mécaniques conçus par la startup peuvent réduire en poudre bien d’autres matériaux : coquillages, nacres, cuirs, bois précieux… Ainsi ils suppriment la production de déchets industriels à éliminer.

Les matériaux obtenus sont sourcés de manière responsable et raisonnée. Ils peuvent être injectés avec une forme prédéfinie et transformés en accessoires de téléphone ou d’horlogerie (boitiers, fonds de montre, bracelets), stylo, briquet, couteau, lunettes, bijoux, maroquinerie de luxe… Voire à terme, des objets plus volumineux, comme des éléments intérieurs de voiture.

Une question de bon sens

« Plus qu’une démarche éco-responsable, c’est une question de bon sens, insiste Vincent Menny. Dans la fabrication d’un sac à main en cuir, les morceaux inutilisés représentent jusqu’à 60 % de la pièce originale. C’est dommage ! Et puis il vaut mieux travailler avec de la corne de vache en provenance de France plutôt que de Madagascar, d’Afrique du Sud ou d’Inde. Il y a du stock local, pourquoi ne pas l’utiliser ? »

Authentic Material ne cesse d’enrichir sa gamme de compositions, qui se divise en trois grandes familles : l’organique, d’origine kératinique (cuir, corne, crin, onglon) ; la cellulose (bois, racines, fibres) ; la minérale (nacres, coquillages, pierres précieuses et semi-précieuses).

Quant aux clients, ce sont ceux du luxe, grandes maisons parisiennes ou suisses, que Vincent Menny ne dévoile pas pour des raisons de confidentialité. « Le marché du luxe est très réceptif à ces tendances, qui lient à la fois technologie, innovation et économie responsable. Nos matériaux lui apportent de la valeur ajoutée en termes de solutions RSE. »

Le potentiel d’Authentic Material est quasiment infini, assure Vincent Menny. Et la startup compte bien déployer son savoir-faire vers d’autres matériaux à base de matières naturelles moins nobles, pour des produits de plus grande consommation : coquilles des fruits à coques (noix, noisettes), épluchures, coquilles d’œufs, marc de café… « Autant d’alternatives crédibles à l’utilisation des plastiques issus de la pétrochimie ! »

 

L’upcycling vu par Authentic Material

 

“

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *