La Fabrique 621 : l’incubateur d’une cosmétique responsable

Startupeurs de la cosmétique, participez à la relance d'une économie soutenable ! La Fabrique 621 vous ouvre les portes de son laboratoire, à une condition : vos formules doivent être éthiques et naturelles. Date limite de dépôt des dossiers : 30 avril.

 

Vous avez une idée de cosmétique écologique ? Participez au hackathon de la Fabrique 621 et gagnez une incubation de six mois ! Cette incubation comprend la formulation d’un produit d’une valeur de 6000 euros, avec l’aide d’experts de la cosmétique.
La Fabrique 621, c’est un tiers-lieu dédié à la cosmétique éco-responsable, fondé par Diogou Dramé, une jeune cadre de banque. Son projet repose sur trois valeurs : l’éthique, la nature et le bio. Il consiste à réunir en un seul endroit toutes les compétences et les ressources matérielles pour aider les jeunes créateurs à concrétiser leur projet et à gagner de la visibilité dans le monde de la cosmétique.

« Le secteur de la cosmétique est très fermé, il est historiquement dominé par quelques grandes entreprises », observe Diogou Dramé. « Les jeunes structures ont bien du mal à y trouver leur place, d’autant que les services auxquels elles doivent recourir sont très onéreux : pour être homologuée, une formule cosmétique doit passer par une batterie de tests toxicologiques de sécurité, qui peut déséquilibrer le budget du porteur. »

D’où l’idée de cet écosystème unique en région parisienne, où les porteurs peuvent partager avec d’autres personnes les difficultés qu’ils rencontrent, et travailler avec des experts à moindre coût.

Trois piliers

La Fabrique 621 repose sur trois piliers. Le premier, c’est l’incubateur : pendant six mois, des startups sélectionnées par un jury vont définir leur première formule avec l’aide d’un formulateur et d’un toxicologue. Ceux-ci vont s’assurer que la formule passe tous les tests réglementaires à l’issue de l’incubation, qu’elle respecte le cahier des charges et qu’elle est en adéquation avec le discours marketing.

Le deuxième pilier, c’est le fablab : les incubés peuvent tester leurs formules et faire des prototypes avant la mise en production. Il est aussi ouvert à la location journalière ou mensuelle, si des entreprises veulent tester un concept avant d’engager trop de frais.

Le troisième pilier, c’est le laboratoire de production en petite série. « Les grands laboratoires exigent des volumes minimum de production de 2000 unités. C’est beaucoup pour un entrepreneur qui se lance, surtout si sa formule contient des produits naturels sans conservateurs parce que le stock s’abîme plus vite. Pour limiter ce gaspillage, nous proposons un seuil de 500 unités qu’il peut renouveler. Ça lui laisse le temps de les écouler. »

Deux promotions

Avec déjà deux promotions à son actif, la Fabrique 621 a soutenu deux marques qui ont acquis une certaine notoriété : Narcissea, qui a sorti sa première gamme de rouge à lèvres 100% naturel l’été dernier et la distribue dans des concept stores et aux Galeries Lafayette ; Ajnalogie, qui a lancé une gamme de sept parfums holistiques.
Pour participer au hackathon de la Fabrique 621, les candidats doivent envoyer leur dossier avant le 30 avril. Ils peuvent travailler avec une équipe technique pour définir un prototype. Ils pitcheront leur projet le 3 juillet, et les lauréats seront annoncés dans le courant du mois suivant.
Pour être sélectionnés, ils doivent porter un projet qui partage les valeurs de la Fabrique 621 (naturel, éthique, écologique), et avoir rédigé un business plan et une étude de marché, qui prouvent un degré de maturité acceptable pour intégrer l’incubateur et absorber des informations techniques.

 

Participez à la prochaine incubation de la Fabrique 621
Vous pouvez envoyer votre business plan jusqu’au 30 avril !

 

Pascal de Rauglaudre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'inscris à la newsletter