Partenaire fondateur

La Fabrique d’avenir, deux jours de bouillonnement créatif

80 entrepreneurs d’avenir se sont retrouvés les 6 et 7 juillet pour construire les 10 ans du Parlement des Entrepreneurs d’avenir, en 2019. Leur mission : imaginer le dirigeant, l’entreprise et la société des dix prochaines années. Pour stimuler leur créativité, un encadrement dynamique et des ateliers pensés sur mesure. Au programme : brainstorming intensif, fous rires, belles rencontres… et football sous les étoiles du ciel de Provence !

 

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes motivées puisse changer le monde… En fait, ça s’est toujours passé comme ça. » Cette belle citation de Margaret Mead résume à merveille l’esprit de la Fabrique d’avenir, qui s’est tenue les 6 et 7 juillet derniers à thecamp, « camp de base pour explorer le futur », près d’Aix-en-Provence.

Une centaine d’Entrepreneurs d’avenir se sont retrouvés avec une mission : imaginer le Parlement de 2019, autour du thème « Humanisons le progrès ». Deux jours de brainstorming et d’échanges de bonnes pratiques, avec des profils aussi variés qu’Emery Jacquillat, pdg de Camif Matelsom, Thibault Lamarque, fondateur de Castalie, Antoine Lemarchand, pdg de Nature & Découvertes, Frédéric Lippi, pdg de Lippi, ou encore Catherine Muller, présidente de l’Union nationale des entreprises du paysage.

« Entreprenons le monde que nous voulons bâtir ici et maintenant et pour les générations futures. Nous devons réinventer un modèle économique à vocation sociétale » : c’est par ces mots que Marie-Christine Lanne, Gilles Le Gendre et Jacques Huybrechts les ont accueillis, pour leur rappeler les objectifs de La Fabrique.

Pendant deux jours, les participants ont donc exploré l’évolution du mouvement sur les dix prochaines années, en suivant des méthodologies collaboratives qui laissaient la part belle à l’intelligence collective.

À quoi ressemblera le dirigeant dans 10 ans ?

Première étape : six groupes de douze participants ont planché sous la houlette des coaches du cabinet Visconti, qui ont suivi la méthode Gandalf : comment voient-ils l’évolution du dirigeant, de l’entreprise et de la société au cours de la prochaine décennie…

Pendant quinze minutes, chacun-e a pensé à cinq enjeux prioritaires qui caractériseront le modèle économique et social de 2029. Puis les équipes ont imaginé les engagements et les actions prioritaires à prendre dès 2024 pour qu’ils soient effectifs cinq ans plus tard.

Leurs réflexions ont servi de socle à l’étape suivante, le lendemain matin : le World Café, un format tournant de discussion pour stimuler les réflexions et les pousser le plus loin possible. La méthodologie a été présentée par Caroline Isidore Weibel, program manager à thecamp.

Les participants se sont répartis autour de douze tables, sous la gouvernance d’un hôte chargé de diriger les débats. Leurs premiers échanges ont duré 15 minutes. Puis, pour favoriser la créativité, ils se dispersent deux fois vers d’autres tables. L’hôte, lui, reste à sa place, il assure la continuité entre les débats et aide à faire émerger d’autres idées.

Au bout du troisième tour, les équipes conçoivent une restitution scénarisée de leurs débats, prévue l’après-midi. Théâtre, pitches, vidéos, dessins : toutes les options sont autorisées ! « L’idée, c’est de mettre en scène ce vers quoi ils veulent aller, mais aussi ce qui aura été déjà accompli d’ici cinq ans », précisait David Guiraud, directeur associé du cabinet Visconti, qui soulignait aussi l’engagement et le dynamisme des équipes.

Douze questions fondamentales

Pendant deux heures, les douze tables se sont couvertes de post-its, témoignant d’une créativité bouillonnante pour faire émerger des idées nouvelles. « En deux heures, nous avons accompli le travail d’une journée, s’étonnait Beena Paradin, fondatrice de Beendhi. Nous avons pu nous concentrer sur les idées les plus pertinentes et les plus faciles à réaliser. »

Les participants ont débattu une douzaine de questions fondamentales, qui définiront les contours, les formats et les intervenants des 10 ans du Parlement :

• La nature, nouvelle personne morale
• État, régions, entreprises, associations : quelle gouvernance vertueuse ?
• Quels nouveaux statuts pour l’entreprise ?
• Un modèle éducatif positif, pour faire émerger le talent de chacun
• Vers une société complétement inclusive ?
• Consommer responsable : l’enjeu du prix juste
• Enthousiasme et bienveillance : la nouvelle posture du dirigeant ?
• L’obsolescence programmée du dirigeant
• Nouveaux indicateurs de performance de l’entreprise : comment mesurer le sens ?
• Le monde va plus vite que la politique : qui fait quoi et pourquoi ?
• Intelligence artificielle, robotisation et rémunération du temps de travail
• Tous intrapreneurs, tous slasheurs ?

Avec son ouverture sur la nature provençale, son vaste voile en forme de tente nomade ou de montagne Sainte Victoire, sa piscine biologique, et sa cuisine vegan ultra-créative, thecamp s’est révélé le fablab idéal pour préparer les dix ans du Parlement !

Les Entrepreneurs d’avenir remercient tous les participants, ainsi que les partenaires Generali, thecamp et Visconti Partners !

Le site de thecamp

“

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *