Partenaire fondateur

Les jardiniers de l’âme

En ce début de siècle, plusieurs centaines de millions d’enfants et d'adolescents sont en difficulté dans le monde. Maladies, deuils, mauvais traitements, enrôlement, situations de violence, d'exclusion ou d’extrême pauvreté, les causes sont multiples. Peut-on laisser tous ces jeunes sur le bord du chemin ?


En ce début de siècle, plusieurs centaines de millions d’enfants et d’adolescents sont en difficulté dans le monde. Maladies, deuils, mauvais traitements, enrôlement, situations de violence, d’exclusion ou d’extrême pauvreté, les causes sont multiples. Peut-on laisser tous ces jeunes sur le bord du chemin ?

Parcourant la planète, Martine Roussel Adam est allée à la recherche des initiatives les plus innovantes qui appréhendent autrement la jeunesse en difficulté.

En Inde du Sud, James Sébastine favorise la résilience chez les enfants des rues à travers le ludique et l’entraide.

En Sierra Leone, David Alan Harris réconcilie les enfants soldats avec eux-mêmes et avec leur communauté à travers la danse.

En Pologne, Maria Schejbal sort de leur isolement ceux qui sont « différents », grâce au théâtre.

En Suisse, Marie-Dominique Genoud-Champeaux renoue le fil de la vie après une rupture familiale, à travers la symbolisation.

En France, Gérard Garouste lutte contre l’exclusion rurale par la création artistique, Caroline Simonds soulage l’anxiété des enfants hospitalisés par le rêve et la poésie et Philippe Oddou accompagne l’intégration des jeunes des quartiers sensibles à travers le sport.
Au Canada Mary Gordon désamorce l’agressivité en milieu scolaire par la rencontre avec les bébés.

En Colombie, Felicity Simpson suscite à travers le cirque des projets de vie dans un contexte de délinquance juvénile.

Au Venezuela José Abreu favorise l’insertion sociale des jeunes défavorisés grâce à l’art musical.

Chaque histoire nous fait découvrir un innovateur social hors du commun, qui a su donner leur chance à des enfants en détresse ou fragilisés, leur a permis de rebondir et de reconstruire leur place dans la société. L’étude très approfondie des conditions de réussite, tant des approches que des projets eux-mêmes, invitent à la réflexion et à l’action.

Un livre vibrant, étayé par des analyses fines et éclairées, qui porte un regard nouveau sur le très grave problème que pose l’intégration des jeunes dans la société et qui offre une mine d’informations pour tous ceux qui s’intéressent à l’enfance.

Cet ouvrage n’a pas la prétention de proposer des recettes miracles au très grave problème de société qu’est l’intégration de tous ses jeunes mais plutôt d’apporter à chacun, professionnel ou simple citoyen, des éclairages nouveaux grâce à des expérimentations d’approche globale menées avec succès par ceux que l’auteure appelle les jardiniers de l’âme. Visionnaires, porteurs d’espoir et pragmatiques, ils sont capables de porter les changements dont notre société a tant besoin.

Surmonter l’adversité pour renouer avec la vie, sortir des situations d’exclusion et apprendre à vivre ensemble, bâtir un projet de vie et s’intégrer dans la société, favoriser le mieux-être des jeunes et la réussite de leurs projets, tels sont les grands chapitres abordés par Martine Roussel Adam.

Après avoir créé et dirigé deux entreprises pendant 18 ans, Martine Roussel Adam, préside aujourd’hui l’association Chemins d’Enfances, consacrée au mieux être des enfants en difficulté. Elle est aussi Présidente du Fonds Ashoka pour l’entrepreneuriat social.
L’écriture des Jardiniers de l’âme est le fruit de dix années passées à visiter, accompagner ou même co-créer des initiatives au secours de la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *