Partenaire fondateur

Parlement des Entrepreneurs d’avenir 2013 : la maturité

Les 5 et 6 novembre 2013, le Parlement des Entrepreneurs d’avenir s’est réuni à Paris, sur la thématique « Et si l’entreprise avait les solutions ? ». L’occasion de réfléchir collectivement aux réponses que les entreprises sont capables d’apporter aux défis économiques et sociaux actuels.

Les 5 et 6 novembre 2013, le Parlement des Entrepreneurs d’avenir s’est réuni à Paris, sur la thématique « Et si l’entreprise avait les solutions ? ». L’occasion de réfléchir collectivement aux réponses que les entreprises sont capables d’apporter aux défis économiques et sociaux actuels.

Pendant deux jours, les idées, les solutions, les échanges ont fusé au Conseil économique, social et environnemental (CESE). Sa salle Hypostyle prestigieuse accueillait en effet le cru 2013 du Parlement des Entrepreneurs d’avenir. Grand moment de rencontres et d’énergies positives, cette troisième édition a montré qu’elle avait gagné en maturité, dans sa capacité à cerner et à traiter les problématiques contemporaines, ainsi qu’à mobiliser les entrepreneurs et le public.

Le lieu choisi, le CESE, était symbolique des enjeux du réseau Entrepreneurs d’avenir. Il a largement contribué au succès du Parlement, faisant converger des entrepreneurs et un public plus nombreux que les éditions précédentes. Un comité de pilotage avait été monté avec plusieurs membres du CESE, qui ont participé aux différentes sessions, et la présence du président Jean-Paul Delevoye, en conclusion, garantissait l’implication de l’institution.


Deux générations d’entrepreneurs

Les partenaires du Parlement, Generali, Bouygues Telecom, La Poste, l’Ademe, ont pris une part active à sa co-construction. La participation de Martin Bouygues le jour de l’ouverture démontrait de façon significative le positionnement du groupe Bouygues sur les enjeux chers aux Entrepreneurs d’avenir. Il a expliqué que son groupe s’engageait à développer des produits, des services, des éco-quartiers pour répondre le mieux possible à ces enjeux au niveau européen et mondial.

Les interventions de Jean-Paul Bailly, président d’honneur du groupe La Poste, Claude Tendil, président du groupe Generali, Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet, candidates à la mairie de Paris en 2014, et Carole Couvert, présidente de la CFE-CGC, Nathalie Lebas-Vautier, directrice générale de Ekyog, et Laure Grateau, présidente de Chacok, ont renforcé le rôle du Parlement comme plateforme d’échanges d’idées.
La présence aux côtés de ces grands chefs d’entreprise d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs français, Alexandre Malsch (groupe Melty), Vincent Ricordeau (Kisskissbankbank), Pierre-Etienne Roinat (Recommerce Solutions) et Charles Thou (Studyka), apportait la preuve éclatante du renouvellement des talents.

Participant à une session consacrée à la transition énergétique, Hubert Reeves, président de l’association Humanité et Biodiversité, a souligné la nécessité d’être réaliste dans nos perspectives de consommation énergétique.
Enfin, le Parlement, désireux de s’enrichir d’expériences internationales, avait invité Antonio Meloto, directeur de l’ONG Gawad Kalinga, à témoigner de ses activités auprès de populations en grande difficulté.

Présence forte sur les réseaux sociaux

Preuve d’un intérêt croissant de la part du public pour les activités d’Entrepreneurs d’avenir, la fréquentation du Parlement a franchi un cap, avec plus de 1 500 participants (contre 1 000 en 2011).
Au cours des 15 sessions se sont pressés plus de 75 experts, personnalités et grands témoins de la RSE et du développement durable, sur l’ensemble des deux jours. Parmi les sessions très appréciées du public : « Être responsable est-il rentable ? », « Quelle gouvernance pour faire grandir le capital humain ? », « Changer de leadership pour changer la société », où des entrepreneurs innovants sont venus présenter leur modèle, en rupture avec les formes traditionnelles, « Quelle croissance pour nos start-ups ? ».

Nouveauté par rapport à l’année 2011, les échanges du Parlement ont été très fortement répercutés sur les réseaux sociaux. 4 000 tweets ont été échangés, touchant 408 000 comptes. Le nombre de tweets a rythmé les conférences, avec une fréquence de plus de 300 tweets par heure pendant les débats, et plus de 70 nouveaux abonnés ont rejoint la communauté des Entrepreneurs d’avenir, qui atteignait 5 500 followers le 21 novembre.
D’après les trending topics, le Parlement a figuré pendant deux jours parmi les 10 principaux sujets débattus sur Twitter en France.

Fort de ce nouveau succès, le Parlement des Entrepreneurs d’avenir remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui se sont engagés dans sa réalisation, et vous donne rendez-vous dans deux ans pour de prochains échanges fructueux !

Retours de participants

  • Stéphanie Goujon, déléguée générale de l’Agence du don en nature (ADN) : « Un Parlement tonique, j’ai noué plus de 60 contacts, dont 15 au moins constitueront un levier pour ADN. »
  • Jean-Luc Fessard, « Transition verte et bleue » : « Deux journées très riches, par la qualité des interventions et les personnes passionnantes qu’on peut y rencontrer. »
  • Philippe Garcin, Réseau Entreprendre, qui a animé un groupe de travail : « L’atelier était fructueux, beaucoup de chefs d’entreprise engagés, d’énergie positive et de témoignages. »

Dominique Pialot & Pascal de Rauglaudre

Crédit photo Hervé Thouroude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *