Partenaire fondateur

Parlement des Entrepreneurs d’avenir : interview de Stéphane Riot

Parlement des Entrepreneurs d’avenir : interview de Stéphane Riot


Stéphane Riot a créé le cabinet de conseil « NoveTerra », et fait de l’accompagnement au changement et développement durable. Il est membre d’Entrepreneurs d’avenir car c’est un mouvement avec des gens d’horizons différents, partageant le même intérêt sur la notion d’entrepreneuriat, et la conviction que le monde de l’entreprise doit évoluer.

Matière à réflexion/action dans les débats ?


A entendre les intervenants, cela m’invite à formaliser ce que je fais. Je voudrai arriver à plus de partages d’expériences car ce sont les expériences qui sont inspirantes !

Quel avenir souhaitable pour NoveTerra ?
Aujourd’hui ce que je fais est compris, j’aimerai que la manière dont je le fais, à savoir la prise en compte de la dimension humaine, soit aussi pleinement comprise, que ce soit un sujet en soi.

Deux actions prioritaires pour arriver à ce futur souhaitable ?


Formaliser les concepts et les faire partager, je suis d’ailleurs en train d’écrire deux livres.

Trois adjectifs pour l’entreprise de demain
?

Eco systémique – Contributrice citoyenne – Taille organique

Grandir en humanité ?


Etre en lien avec la nature et la Nature Humaine, en les respectant.

Grandir sans renier ses valeurs ?


En partageant ses valeurs avec tous, et en s’assurant qu’elles soient inclues et partagées par tous ; en étant vigilant à ce que la croissance ne les mette pas en danger.

Des idées pour le prochain Parlement ?


Travailler sur le facteur humain : comment faire grandir les êtres et les êtres entrepreneurs ?
Le travail en commission est intéressant mais nous pourrions expérimenter d’autres manières d’être ensemble : par exemple faire un exercice d’intelligence collective…
Un Parlement vit : on s’y invective, on réagit, c’est violent tout en respectant des règles de démocratie. Il faudrait vraiment retrouver l’énergie qui existe dans les Parlements traditionnels.

Propos recueillis par Virginie Langlois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *