Partenaire fondateur

Parlement des Entrepreneurs d’avenir : interview Frédéric Fourgous

Parlement des Entrepreneurs d’avenir : interview Frédéric Fourgous


Frédéric Fourgous est le responsable DD du Réseau Entreprendre. Ce mouvement humaniste a 25 ans d’existence et regroupe plus de 9 000 chefs d’entreprise, à travers 41 associations réparties sur toute la France. L’objectif du réseau est d’accompagner les entreprises en création qui ont un potentiel et qui s’engagent à créer 10 emplois dans les 3 ans. Cet accompagnement se fait à travers un parrainage et un prêt d’honneur. Partenaire depuis la création d’Entrepreneurs d’avenir, Frédéric Fourgous était présent au Parlement de 2009.

Matière à réflexion/action dans les débats ?


Oui, sur les mesures de la valeur immatérielle de l’entreprise…

Quel avenir souhaitable pour le Réseau Entreprendre ?


Passer à 1 000 entreprises accompagnées chaque année : cela signifierait potentiellement 10 000 emplois créés.

Deux actions prioritaires pour arriver à ce futur souhaitable ?


Faire notre diagnostic RSE et réduire notre impact environnemental (impact de notre congrès et de nos nombreux déplacements).

Diversifier le recrutement des candidats entrepreneurs ; nous avons une réputation « élitiste » car nous lions notre aide à l’engagement par l’entrepreneur de créer des emplois : or cette condition en décourage plus d’un. Nous réfléchissons actuellement sur ce sujet pour y remédier.


Trois adjectifs pour l’entreprise de demain ?


Contribue à la Société – A un rôle à jouer sur un plan social – En charge de son impact environnemental


Grandir en humanité ?


L’entreprise a un moyen, la création d’entreprise, et un objet, la création d’emplois.
Dans notre réseau, le transfert de savoir faire entre deux chefs d’entreprise est riche, et se fait dans le cadre d’un accompagnement très humain.

Grandir sans renier ses valeurs ?


Pour moi, il convient d’être attentif aux effets de seuil qui sont l’objet d’enjeux très forts ; il faut être extrêmement vigilant à sa gouvernance, et, au moment de l’ouverture de son capital, à ne pas faire rentrer n’importe qui.

Des idées pour le prochain Parlement ?


Je crois à l’importance des mots : en 2009 le Parlement faisait sens à l’Assemblée nationale, je propose que le prochain se fasse au Parlement de Navarre, à Pau, un haut lieu de l’histoire de la démocratie.

Propos recueillis par Virginie Langlois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *