Comment Qwetch a converti les français à la bouteille en inox

Il y a dix ans, Qwetch faisait le pari que les Français adopteraient les contenants alimentaires nomades. Pari réussi : en 2020, la marque a vendu 1,5 million de produits. Retour sur une success story à la française.

 

En février 2020, le Parlement français a adopté la loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC), qui est un pas de plus vers la fin de la civilisation des produits jetables. Pour Qwetch, cette loi est une aubaine qui conforte sa stratégie adoptée il y a dix ans.

En 2010, en déplacement en Chine, Stéphane Miquel, le fondateur de Qwetch, remarque que les Chinois emportent souvent avec eux des thermos pour boire leur thé partout, et aussi des boîtes en métal pour leur repas. De retour en France, anticipant la prise de conscience écologique qui va conduire à changer les habitudes de consommation, il a l’idée d’adapter ces théières nomades au marché français.

Il fonde Qwetch avec un objectif : permettre à chacun de s’hydrater et manger dans ses déplacements en adoptant des gestes sains et écologiques. « À l’époque, le marché n’existait pas. Proposer des alternatives aux produits jetables en plastique, c’était prendre un pari risqué sur l’évolution des comportements et des usages », se souvient-il.

Une gamme complète de produits nomades

Convaincu que les Français allaient bouleverser rapidement leurs habitudes, il monte une équipe pour développer une gamme complète de contenants nomades alimentaires en acier inoxydable : bouteilles isothermes, gourdes, théières, boîtes repas, travel mugs… Tous ces récipients sont conçus pour contenir de l’eau, de l’eau aromatisée, des infusions, du café, du thé… Et bien sûr ils sont réutilisables et garantis sans bisphénol A ni aluminium.

« Ça n’a pas été facile, nos interlocuteurs voulaient des études de marchés et des tendances, mais on ne pouvait leur donner aucun chiffre ! Nous avons passé trois années à les convaincre de notre business plan. Et puis la vague des contenants durables est arrivée aux États-Unis en 2014, un peu plus tard au Royaume-Uni et en France. Nous étions prêts ! »
Dix ans plus tard, le pari est réussi au-delà de toute espérance : les ventes doublent chaque année depuis 2012 et en 2020, Qwetch a vendu 1,5 million de produits, malgré le Covid-19. Les produits sont distribués sur son site Internet, mais aussi dans les magasins bio, grands magasins, concept stores, magasins de thé et de café…

Engagé pour défendre la biodiversité

Qwetch ne fait pas que vendre des produits réutilisables, la marque est aussi très engagée dans la réduction des déchets et pour une consommation plus respectueuse de l’environnement. Membre de plusieurs programmes de développement équitable, elle soutient des organisations de protection de la biodiversité, en reversant par exemple deux euros de chaque bouteille achetée de sa collection Glacier à l’association Moutain Riders. Elle participe aussi au « No Plastic Challenge », contre le plastique dans les océans, de l’organisation No Plastic in My Sea.

Bien sûr, le contexte en 2020 ne se prêtait pas vraiment à une grande célébration des dix ans de l’entreprise. Mais tous les espoirs restent permis pour 2021, avec la sortie de nouveaux produits adaptés à d’autres usages alimentaires, de nouveaux engagements pour une consommation plus respectueuse de l’environnement, un bilan carbone pour mieux connaître l’impact des produits Qwetch sur le climat, et une certification B-Corp.

 

Équipez-vous en contenants réutilisables

Pascal de Rauglaudre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'inscris à la newsletter

dapibus Lorem consectetur non mattis lectus efficitur. ut at fringilla id