Partenaire fondateur

Retours du Parlement

De retour du Parlement à Nantes : entretiens avec des Entrepreneurs d'avenir, partenaires et réseaux associés.

De retour du Parlement à Nantes : entretiens avec des Entrepreneurs d’avenir, partenaires ou réseaux associés.

Gilles Cibert, directeur de l’hôtel LA PEROUSE, Entrepreneur d’avenir


Si vous deviez résumer en 3 mots ce Parlement ?

Convivial, Energie, Valeurs

Selon vous, quel a été l’enseignement majeur de ces deux jours de réflexion et d’échanges ?

La particularité de ce Parlement a été me semble-t-il de mettre en lumière la nécessité de créer une nouvelle articulation entre le politique, le social, l’entreprise et l’environnement. C’est Henri Lachmann dans son intervention qui l’a énoncé mais c’était mettre des mots sur ce qui était palpable depuis 2 jours. Il y a une perte d’énergie colossale entre ces acteurs qui sont dans des relations plus conflictuelles ou de défiance.


En tant qu’entrepreneur d’avenir, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

Des contacts, des sources d’inspiration, des idées, des expérimentations, du partage et aussi des réalisations concrètes : propositions pour les élections de 2012…

Pouvez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants pendant ces deux jours ?

Je n’ai pas de moment en particulier, mais plutôt le fait que l’on pouvait presque palper dans l’atmosphère, une énergie à déplacer des montagnes, un vif esprit d’entreprendre mais d’entreprendre autrement et une communion de pensée sur la place de l’économie très encourageant.


Arnaud Mourot, directeur France-Belgique-Suisse d’Ashoka, réseau associé à Entrepreneurs d’avenir

Si vous deviez résumer en 3 mots ce Parlement ?

Dynamisme, Optimisme, Collectif

Selon vous, quel a été l’enseignement majeur de ces deux jours de réflexion et d’échanges ?

Le networking

En tant que promoteur de l’entrepreneuriat social, qu’attendez-vous maintenant du réseau Entrepreneurs d’avenir ?

J’attends qu’il permette à l’entrepreneuriat social d’être plus visible et favorise l’émergence de nouvelles collaborations entre social et business.

Pouvez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants pendant ces deux jours ?

Ma rencontre avec Jean-Louis Etienne

Fabienne Renaud, conseillère régionale Pays de la Loire, partenaire du Parlement


Si vous deviez résumer le Parlement en trois mots ?

Responsabilité, Engagement, Territoires

Selon vous, quel a été l’apport majeur de ces deux jours de réflexion et de débats ?

Pour notre territoire, la naissance d’une dynamique des entreprises RSE, la comparaison avec d’autres territoires, la “confrontation” petites – moyennes – grandes entreprises

En tant qu’élue régionale, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

La mise en vie d’un réseau ligérien de la RSE, la déclinaison d’outils permettant aux entreprises de les accompagner dans cette démarche (la région a les moyens d’en créer un certain nombre dans notre schéma régional pour l’économie et l’emploi durables), la concrétisation de la volonté des acteurs à travailler ensemble, dans un même objectif : la création de richesses (financières – environnementales – sociales) pour une meilleure performance de l’entreprise en redonnant un sens à l’entrepreunariat qui ne soit pas que financier.


Pourriez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants au cours de ces deux jours ?

Le moment le plus fort pour moi a été la cérémonie de remise des Trophées de la responsabilité globale car j’ai senti dans la déception des candidats non primés l’importance qu’ils y accordaient. Cette démarche que la région soutient depuis plusieurs années a connu son apogée le 12 mai de cette année dans le cadre du Parlement national. C’est une reconnaissance d’un travail de fourmi, local, de réseau.
J’ai aussi apprécié particulièrement la rencontre avec Jean-Louis Etienne, grand homme, simple et convivial qui traduit dans son quotidien un engagement sincère.


Bertrand Bollet, directeur de Nantes Initiative, réseau associé à Entrepreneurs d’avenir


Si vous deviez résumer le Parlement en trois mots ?

Famille, Echange, Passion


Selon vous, quel a été l’apport majeur de ces deux jours de réflexion et de débats ?
Indiscutablement par le jeu des rencontres et des ateliers… l’échange de bonnes pratiques entre les participants qu’ils soient entrepreneurs ou non, d’ici ou de là, gros ou plus petits…

En tant qu’Entrepreneur d’avenir, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

De nouvelles rencontres, nationale bien entendu mais aussi régionale pour continuer cette co-construction, l’échange de bonnes pratiques et la mise en place de procédures, outils communs. De la communication ou du buzz comme on dit, pour impliquer encore d’avantage.


Pourriez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants au cours de ces deux jours ?

Oui un moment privilégié en prenant l’air le jeudi soir le temps d’une cigarette : la rencontre et un échange avec l’explorateur Jean Louis Etienne. Passionnant !

Sylvain Delord, fondateur de One Blood et Kameah, Entrepreneur d’avenir


Si vous deviez résumer le Parlement en trois mots ?

Partage, Attentes, Espoir

Selon vous, quel a été l’apport majeur de ces deux jours de réflexion et de débats ?

Les échanges qui ont eu lieu au forum
L’appel à un regroupement des acteurs d’EA par filières / secteurs d’activités.

En tant qu’entrepreneur d’avenir, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

Poursuivre l’accompagnement et la construction de nouvelles passerelles entre “acteurs d’une économie responsable et solidaire” pour devenir un véritable catalyseur de changements.

Pourriez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants au cours de ces deux jours ?

Outre les très belles rencontres et autres chaleureuses retrouvailles, j’ai été heureux de retrouver Jean-Louis Etienne, parrain du projet “UNDER THE POLE” que nous accompagnons depuis ses prémices avec notre agence de communication One Blood.

Au delà de notre conversation, je retiens bien sûr son intervention, lors de l’assemblée, car il a su exprimer la nécessité de revenir aux principes fondamentaux de la Nature :

– qu’elle soit Humaine, elle est riche de par la complexité de ses comportements mais elle doit absolument revenir du superficiel vers l’essentiel (pour évoluer et donc vivre).

– qu’elle soit celle qui nous permet à tous d’exister et de rêver, de par sa richesse et sa diversité, et que nous devons impérativement protéger (pour continuer à vivre).

Il nous reste la responsabilité de réconcilier et rééquilibrer les deux en espérant que les futures (mais proches) générations ne pourront plus jamais concevoir que la nôtre ait pu être autant aveuglée et atteindre ce point d’inconscience, et ironiquement tout en pensant être un exemple…

J’ai été touché par cette belle métaphore nous comparant à des explorateurs, et si je peux me permettre, à ce parallèle complimenteur j’ajouterais qu’alors même que le contexte est en constante accélération (telle la banquise qui se transforme à chaque instant sous les pieds des explorateurs), c’est aujourd’hui de notre responsabilité de réussir ce retour à l’essentiel afin de montrer un exemple durable en rétablissant l’équilibre et l’équité pour continuer de découvrir les beaux trésors que notre Nature possède.

Frédérique Clavel, présidente de Fédération Pionnières et Mix For Value, Entrepreneur(e) d’avenir

Si vous deviez résumer le Parlement en trois mots ?
Enthousiasme, Sens, Energie

Selon vous, quel a été l’apport majeur de ces deux jours de réflexion et de débats ?

Un nouveau regard, de nouveaux acteurs, la formalisation d’une nouvelle façon d’entreprendre.

En tant que dirigeante d’un réseau de femmes entrepreneurs, qu’attendez-vous du réseau ? Fondatrice et Présidente de Fédération Pionnières et plus récemment Présidente du fonds d’investissement à l’amorçage MIXFORVALUE, j’attends qu’il contribue avec nous à une meilleure compréhension des enjeux réels pour notre économie et notre société d’un meilleur respect de la mixité dans l’ensemble des lieux de décision.


Pourriez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement fort et marquant au cours de ces deux jours ?

J’ai particulièrement apprécié la séance de travail sur le thème des investisseurs d’avenir. J’ai le sentiment d’un grand potentiel d’innovation dans ces métiers par l’accroissement de la mixité (et oui encore et encore).

Nicole Notat, présidente de Vigeo

Si vous deviez résumer en 3 mots ce Parlement ?

Des participants convaincus d’un rôle nouveau pour l’entreprise, un esprit d’ouverture, l’envie de faire.

Selon vous, quel a été l’enseignement majeur de ces deux jours de réflexion et d’échanges ?

Un beau réseau qui a montré sa force, qui ne nie pas les difficultés, les contraintes pour progresser dans l’action, qui avance dans une logique de la démonstration et de la preuve

En tant que présidente de Vigeo, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

Qu’il nous challenge sur les bons outils de mesure et de valorisation de l’action des PME en particulier


Pouvez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants pendant ces deux jours ?

Le témoignage d’Arnaud Mourot

Pierre-Yves Lévy, directeur d’Outilacier

Si vous deviez résumer le Parlement en trois-quatre mots  ?
Rencontres, échanges, convivialité, hauteur

Selon vous, quel a été l’enseignement majeur de ces deux jours de réflexion et d’échanges ?
L’importance du mouvement et de la tendance : une grande vague.


En tant qu’entrepreneur d’avenir, qu’attendez-vous maintenant du réseau ?

Continuer à développer et à renforcer son image assise sur un socle de valeurs, et y associer progressivement et prudemment d’autres acteurs de l’économie comme les grands groupes industriels qui partagent ou ont une trajectoire visant à partager ces valeurs (Schneider, Airbus, Siemens, Sncf, Areva…).

Pouvez-vous témoigner d’un moment ou d’une rencontre particulièrement forts et marquants pendant ces deux jours ?
En plus des plénières particulièrement qualitatives, les rencontres personnelles avec Jean-Louis Etienne, Henri Lachmann, Gérard Brunaud.

Interviews réalisées par Anne Cormier, Citizen Info et Coryne Nicq pour Outilacier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *