Partenaire fondateur

Samantha Pastour – Bill’iz

Samantha Pastour est la fondatrice de Bill’iz, un site qui donne une deuxième vie aux objets dont vous ne vous servez plus.

Samantha Pastour est la fondatrice de Bill’iz, un site qui donne une deuxième vie aux objets dont vous ne vous servez plus.

Comment vous est venue l’idée de créer la plateforme Bill’iz ?

J’ai créé Bill’iz au milieu des années 90’s pour mon usage personnel, quand j’ai commencé à acheter sur Internet. Je voulais qu’à chaque commande, mes factures soient stockées automatiquement et mes produits répertoriés. J’y ajoutais les listes de réparateurs agréés obtenues auprès des marques, et les trucs et astuces récupérés des forums. Cela me permettait de tout gérer rapidement en cas de panne, avec tout à disposition. Et quand je ne voulais plus de mon appareil, de générer une annonce de revente sur eBay très rapidement.


Bill’iz propose des solutions simples et rapides pour entretenir ou donner une deuxième vie à tous types d’appareils (électroménager, multimédia). Dites-nous en plus.

L’idée de Bill’iz : centraliser tous les besoins liés à un appareil que l’on possède :

– Quand on l’utilise : retrouver sa notice et des conseils pour mieux l’utiliser, et qu’il dure plus longtemps ;

– Quand il est en panne : éviter le stress et trouver la solution pour le réparer soi-même ou être mis en relation avec un professionnel qualifié et proche de chez soi ;

– Quand on souhaite s’en séparer : soit le revendre > c’est Bill’iz qui rédige et diffuse l’annonce, soit le donner ou recycler.
Tout a été pensé pour que ce soit simple et rapide, pour éviter la mise au placard, et le fameux : “au cas où” , ou encore : “on verra plus tard” !

Quels sont vos projets d’avenir ?

Tous mes efforts se portent sur Bill’iz aujourd’hui. Nous venons juste de sortir le site avec uniquement la partie “réparation”. Nous aurons tous les services d’ici début d’année prochaine. Nous allons aussi développer des “Repar’Lab” : un mix de “Repair Café” et “FabLab”, pour réparer ou upcycler entre particuliers. Le premier va ouvrir ses portes dans le Beeotop, immeuble de Generali qui abrite de nombreuses innovations sociétales. L’objectif pour l’année prochaine est d’installer Bill’iz dans les mentalités, qu’il devienne le “réflexe utile” pour tous les possesseurs d’appareils. Pour la suite, quelques incursions au niveau européen sont prévues, pour amorcer une internationalisation.

Enfin, le 3ème Parlement national des Entrepreneurs d’avenir aura lieu les 5 et 6 novembre prochain, à Paris, au CESE. Quels sujets souhaiteriez-vous y voir traités ?

J’aime énormément le livre “Océan bleu” : cette façon holistique d’aborder une problématique, pour ne pas la voir que par un seul biais mais plutôt du point de vue de l’utilisateur /consommateur et de tout ce qu’il a comme influence, aspirations et besoins, au delà de la problématique elle-même. Il en sort des solutions complètement atypiques et créatives. Plus qu’un sujet en particulier, j’aimerais que des “ateliers océans bleus” soient réalisés durant le 3ème Parlement national des Entrepreneurs d’avenir, pour trouver des solutions créatives aux sujets qui sont déjà au programme.

Bill’iz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *