Partenaire fondateur

Sophie Choplain – PCI

Sophie Choplain est responsable de la stratégie Green IT et Développement Durable chez PCI, société spécialisée dans la gestion écologique du parc informatique et membre d’Entrepreneurs d’avenir.


Vous avez développé le logiciel GIMI Green IT récompensé récemment aux Trophées de l’Innovation du Salon SISEG 2010. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce logiciel, sur sa genèse et son fonctionnement ?

Le métier de PCI est l’édition de solutions de gestion de parc informatique et du patrimoine mobilier.
Nous sommes partis d’un constat simple. L’IT représente en moyenne 21 % de la facture d’électricité des organisations (Gartner). En 2008, les émissions de CO2 des TIC égalaient celles du transport aérien, en croissance de 10% par ans, elles seront bientôt plus importantes (Rapport DD&TIC du ministère). Or, 40 à 60 % des utilisateurs n’éteignent jamais leur machine en dehors des heures de travail (IDC), les fonctionnalités de mise en veille sont rarement activées, la puissance des machines est surdimensionnée par rapport au besoin de l’utilisateur.
Notre outil logiciel GIMI Green IT centralise la gestion de la consommation d’électricité des postes de travail. Il permet dans un premier temps, de réaliser un diagnostic et un suivi de l’évolution de la consommation et des performances des postes de travail. Dans un second temps, le déploiement de stratégies d’économie d’énergie (extinction, mise en veille, allumage, régulation de la fréquence du processeur, réduction de la luminosité des écrans) entraine une diminution de la facture d’électricité des postes de travail de 20 à 80 %, soit environ 12 000 € sur trois ans pour un parc de 100 PC ou 450 000 € pour un parc de 5000 PC.

Comment envisagez-vous le développement des offres de PCI pour les années à venir ? Quels sont pour vous les axes prioritaires à améliorer dans la gestion du parc informatique à l’heure actuelle ?

Nous développons résolument notre offre autour du Green IT : logiciels et conseil.

L’analyse en cycle de vie des équipements informatiques montre que les phases de production et de traitement des déchets génèrent les principaux impacts environnementaux. Durant la phase d’utilisation, les principaux facteurs d’émission sont la consommation d’électricité et de consommables (papier, encre). Nous avons donc identifié trois thèmes : énergie, déchets et impressions à traiter via nos outils de gestion de parc informatique.

Le projet GEPI (Gestion Ecologique du Parc Informatique) répond à ces enjeux, il est lauréat de l’appel à projet Innov’R lancé par l’Ademe, Oséo et la Région Rhône Alpes.
Il constituera la boîte à outils logiciels du DSI en matière de développement durable : monitoring, suivi, déploiement de stratégies.
En plus de GIMI Green IT, nous développons donc :

• un outil pour suivre et réduire la consommation d’électricité des serveurs,

• un module d’aide à la décision pour conserver les équipements informatiques au-delà de leur période d’amortissement,

• des fonctionnalités permettant d’assurer la traçabilité des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE),
• un outil de tracking et réduction des volumes d’impression.

PCI a également ouvert un département conseil Green IT, intégrant des experts du développement durable à ses équipes informatiques, afin de proposer à ses clients un accompagnement dans la mise en place d’une démarche Green IT (Audit, accompagnement, formation).

Vous avez créé un groupe d’Entrepreneurs d’avenir sur le thème « Green IT : Allier Informatique et Développement durable ». Pourriez-vous nous préciser quels sont vos objectifs et comment vous avez l’intention d’y répondre ?

Deux objectifs animent ce groupe :

• Sensibiliser, essaimer les bonnes pratiques, banaliser les démarches de Green IT auprès des Entrepreneurs d’avenir et des entreprises françaises par l’utilisation des réseaux mis à disposition.

Moyen : Production de fiches pratiques Green IT très concrètes : comment mettre en place des actions, pourquoi, comment les valoriser.

• Créer un projet commun permettant de regrouper des acteurs du Green IT tout au long de la filière (producteurs, éditeurs, énergéticiens, imprimeurs, d’hébergeurs green, architectes…).
Moyen : un certain nombre d’Entrepreneurs d’avenir sont acteurs du Green IT et les synergies avec d’autres réseaux pourraient nous apporter de nouveaux participants.

Nous organisons une conférence à Lyon, en juin 2011 en partenariat avec le MEDEF Rhône Alpes et le Mouvement Français de la Qualité Rhône Alpes.
L’idée est de constituer un projet commun pour le Parlement des Entrepreneurs d’avenir 2013.

PCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *