Partenaire fondateur

Sunna Design, l’éclairage solaire et solidaire

Lauréat du prix MIT Review de l’entrepreneur solidaire, Thomas Samuel essaime ses lampadaires de l’Inde à l’Afrique du Sud.


Thomas Samuel mérite à plus d’un titre son prix Innovateur solidaire de moins de 35 ans remis par la revue du MIT en début d’année.

En effet, les systèmes d’éclairage autonomes que développe son entreprise Sunna Design, composés d’un panneau solaire, d’un module d’éclairage LED et d’une batterie, sont non seulement destinés en priorité à des projets à connotation sociale, mais aussi éco-conçus.

C’est sur le terrain, dans les pays en développement qu’il a traversés lors d’un tour du monde, que ce jeune ingénieur a constaté les défis liés à l’accès à l’énergie, et particulièrement à l’éclairage public. En Inde, où il a collaboré avec une fondation dédiée à l’électrification rurale, il avait même entamé la production de pré-séries.

Trouver des partenaires et des financements en France

Mais face aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de ces solutions d’éclairage, il décide de rentrer en France « pour muscler la partie technique via des partenariats avec la R & D de l’INES, branche solaire du CEA et l’industriel Saft, et pour accéder aux financements. » Il s’installe sur la pépinière Ecoparc de Blanquefort dans la banlieue bordelaise, et parvient à multiplier par 5 la durée de vie de ses systèmes. Equipés de batteries au nickel plutôt qu’au plomb, ces derniers fonctionnent désormais pendant 10 ans sans maintenance et ce, quelles que soient les conditions météorologiques. Un progrès considérable en comparaison des systèmes précédents rapidement affaiblis par les températures élevées, impliquant des frais de maintenance et de remplacement très lourds, réduisant à néant la rentabilité de l’activité.

Partenaire de la Banque Mondiale

Sur le plan financier, après un premier tour de table de 1,3 M€ début 2013, Sunna Design a entamé une deuxième levée de fonds de 5 M€ qui doit s’achever à la fin de l’année.

Initialement conçus pour l’Inde, les systèmes de Sunna Design sont aujourd’hui surtout exportés en Afrique et au Moyen-Orient. Grâce à ses nouveaux produits, Sunna Design est partenaire de programmes de la Banque Mondiale dans plusieurs pays africains, notamment dans le cadre de la reconstruction au nord Mali. L’entreprise participe également en partenariat avec Electriciens Sans Frontières à l’électrification d’urgence d’un camp de réfugiés syriens en Jordanie.

Cerise sur le gâteau : ces batteries à base de nickel, dont tous les composants sont recyclables à près de 100%, ont un impact environnemental limité, d’autant plus que le dimensionnement des installations est calculé au plus près des besoins.

Des lampadaires Sunna Design à Soweto et au Nigeria

Parmi les principales réalisations de la jeune entreprise, l’éclairage public autour d’un cinéma historique à Soweto (banlieue pauvre de Johannesburg), rénové par l’architecte français Christophe Hutin et des étudiants de l’école d’architecture de Toulouse. Les lampadaires solaires de Sunna Design, autonomes, sans facture ni entretien, permettent d’améliorer à moindre coût la sécurité du site et d’encourager ainsi les activités sociales. Le principe de plug-and-play ne nécessite aucune tranchée et permet une installation en quelques minutes.

De façon générale, dans les villages, l’éclairage public crée un cercle vertueux de développement à travers l’amélioration de la sécurité, le développement d’activités économiques, voire la possibilité de faire la classe aux enfants en dehors des heures de forte chaleur.

Les solutions de Sunna Design ont également été utilisées par la fondation Schneider Electric dans le cadre de son projet « Light Up Nigéria » qui vise à amener la lumière dans les rues du pays comme facteur de développement.

SUNNA DESIGN

Dominique Pialot & Pascal de Rauglaudre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *