Team for the Planet : objectif 10 000 entreprises pour la planète

Arthur Auboeuf, fondateur de Team for the Planet, partage la transformation de l’initiative et explique comment les entreprises sont un outil d’action pour agir à grande échelle contre le changement climatique. Découvrez comment cette initiative se développe et invite des milliers d'entreprises à rejoindre leur coalition pour le climat.

 

Entrepreneurs d’avenir : Peux-tu revenir sur la jeune histoire et le projet de Time for the Planet, devenue Team for the Planet ?

Arthur Auboeuf : À l’origine, nous sommes 6 entrepreneurs. Nous avions tous monté des entreprises dans différents secteurs par le passé et nous n’étions pas particulièrement portés sur l’écologie. Il y a quelques années, comme beaucoup de gens, nous avons pris conscience de l’ampleur de l’urgence climatique et cela nous a donné envie d’agir. D’abord en tant que simples citoyens.

Le problème, c’est que lorsque l’on n’est pas milliardaire ou Président de la République, il est très difficile d’avoir le sentiment que nos actions ont réellement l’impact nécessaire. Les petits gestes sont importants, mais le problème est systémique et la transition écologique demande des changements structurels à grande échelle. Faire pipi sous la douche ne suffira malheureusement pas !

Nous nous sommes alors rejoints autour d’une conviction commune : l’entreprise est un formidable outil d’action pour agir à grande échelle.
Et si, plutôt que d’être sans cesse pointée du doigt comme étant le problème, elle était la solution ?

L’aventure démarre avec la rencontre de plusieurs grands scientifiques, comme Jean Jouzel (l’ex Vice-président du GIEC). Nous les avions alors questionnés sur les solutions : comment utiliser l’entrepreneuriat au service de l’urgence climatique de la manière la plus efficace qui soit ?

Très vite, tous nous ont orientés vers un constat : pour réussir la transition climatique, nous avons besoin (en plus de la sobriété) d’innovations stratégiques, capables de transformer des pans entiers de notre économie, pour les décarboner.
L’immense majorité des ces innovations existent déjà, mais elles rencontrent un problème de passage à l’échelle.

La raison, c’est qu’elles sont portées par des scientifiques, des ingénieurs, des chercheurs… et ces profils ne sont pas des entrepreneurs. Ils n’ont pas les compétences pour transformer ces innovations en véritables entreprises, avec des modèles économiques robustes, des clients, des salariés et tout ce dont ces innovations ont besoin pour changer le monde.

C’est donc ce que nous faisons avec TFTP : nous détectons des innovations majeures contre les gaz à effet de serre (partout dans le monde), nous sélectionnons les pépites, nous recrutons des entrepreneurs chevronnés pour piloter le déploiement de ces innovations sous la forme d’entreprises et nous investissons de l’argent pour financer le passage à l’échelle.

Tout cela, nous le faisons en misant à 100 % sur le collectif. Nous sommes structurés sous la forme d’un mouvement (de 116 000 associés dans une SCA, à date), ce qui permet à ces innovations de bénéficier de toute la puissance de l’effet réseau (pour trouver des clients, des talents, etc.). N’importe qui peut rejoindre le mouvement (particuliers, entreprises) à partir d’1 €, et ainsi augmenter son rayon d’action pour le climat !

Les innovations sont brevetées et déployées partout dans le monde grâce à des licences libres inspirées des mécaniques open source (permettant aux licenciés, rattachés à TFTP, d’utiliser et de commercialiser les innovations pour augmenter l’impact). Chez TFTP, tous les dividendes financiers qui remontent de la part des participations sont réinvestis pour relancer de nouvelles innovations. Objectif : 100 innovations majeures déployées d’ici 2030 !

 

Comment s’opère le choix des projets financés et quels sont ces projets ?

Grâce à la communauté, en 3 ans, nous avons reçu plus de 1 500 dossiers d’innovations. À date, nous avons initié le déploiement de 9 premières solutions, dont certaines atteignent déjà un impact en dizaine de milliers de tonnes de CO2 évitées chaque année (et plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires).

Notre processus de sélection fonctionne en 4 étapes :
– D’abord, nos évaluateurs (7 000 associés bénévoles et formés) font une présélection d’un top 10 d’innovation tous les trimestres, sur une plateforme en ligne.
– Puis notre Comité scientifique (14 experts pluridisciplinaires, dont le président du CNRS innovation, la présidente de l’INRAE, une experte climat de la commission européenne…) décide par consensus des innovations qui iront à l’étape suivante.
– Nous procédons alors à des tests économiques sur le terrain, pour nous assurer que les innovations s’inscrivent dans une réalité économique.
– Enfin, nos associés votent en AG (via un outil en ligne) pour élire les innovations que TFTP déploiera.

Parmi nos innovations, il y a par exemple Cool Roof France : pour réduire de 40 % la consommation de climatisation dans le monde (1 milliard de tonnes éq.CO₂/an et 10 % de la consommation d’électricité mondiale) grâce à une peinture blanche appliquée sur les toits et permettant de faire baisser de 7 degrés la température dans les bâtiments.

Cool Roof France a déjà peint 1 million de mètres carrés de toit.

Il y aussi Beyond the Sea : pour décarboner la marine marchande (1 milliard de tonnes éq.CO₂/an) grâce à la traction vélique automatisée par IA. Concrètement, cette innovation permet de déployer des voiles de “kitesurf” (pour vulgariser) géantes sur les navires, réduisant de plusieurs dizaines de pourcents la consommation de carburant de ces derniers.

Aujourd’hui, la solution fonctionne avec des voiles de 50 m2 et équipe des bateaux de plaisance. Maintenant que la preuve de concept est faite et que la technologie de pilotage automatique fonctionne, l’objectif est de produire des voiles de plusieurs centaines de mètres carrés pour les gros navires.

Beyond the Sea a signé le premier partenariat de co-développement au monde sur cette technologie, avec un gros armateur européen.

Toutes les innovations sont disponibles et détaillées directement sur notre site Internet.

 

Vous lancez une vaste opération de levée de fonds auprès de milliers d’entreprises. Qui peut participer à cette coalition pour le climat et pour quel résultat escompté ?

Les citoyens ont montré qu’ils sont capables de s’unir massivement pour le climat et que, lorsque nous sommes des milliers à faire un petit pas en même temps, l’impact peut être très important. À présent, nous voulons prouver que les entreprises en sont capables également. L’objectif est de créer la plus grande coalition d’entreprises pour le climat au monde, en réunissant 10 000 organisations pour la planète, entre le 1er et le 31 décembre.

Pour participer, il suffira d’être une personne morale, et d’investir à minima 1 000 €. Les TPE, les PME, les freelances, tout le monde est bienvenu. Là encore, ce qui compte, c’est d’agir tous ensemble, en nombre.

Si 10 000 entreprises jouent le jeu, nous pourrons réunir 10 millions d’euros pour le climat en 1 mois. Du jamais vu en France.
Au-delà de ça, le message sera particulièrement fort : les entreprises aussi se remontent les manches pour aller dans la bonne direction !

Un RDV hebdo en visio a été créé jusqu’au 1er décembre pour expliquer l’opération. Un des co-fondateurs sera présent à chaque RDV pour présenter et répondre aux questions.

LIEN D’INSCRIPTION ICI

 

Quels seront les projets financés ? et, comment seront accompagnés ces projets ?

Avec 10 millions d’euros, nous pourrons réaliser les premiers tours de table de 10 nouvelles innovations à impact et doubler l’impact actuel de TFTP. Nous avons déjà identifié plusieurs dizaines de solutions avec un très gros potentiel d’impact, mais pour le choix final, le dernier mot reviendra à l’AG.

L’accompagnement des projets se fait de manière plus traditionnelle, à la manière d’un fond classique. Chaque participation nous retourne un reporting régulier, et sollicite TFTP pour s’appuyer sur son réseau (certaines de nos entreprises bénéficient d’un pipe clients énorme grâce au réseau d’associés).

 

Team for the Planet a maintenant son bateau qui participera aux grandes courses aux larges. Quelles courses sont prévues et quelle est la mission de cette opération ?

En effet, notre plus gros investisseur (Advens) a investi 5 millions d’euros dans TFTP et finance également un Imoca de course au large à nos couleurs, pour permettre à Team for the Planet de bénéficier de plus de visibilité. Nous n’avons évidemment pas déboursé 1 seul euro pour ce bateau. Notre Imoca, skypé par Sam Goodchild, prendra le départ de la transat Jacques Vabres fin octobre et celui du Vendée Globe l’année prochaine ! Cela va permettre à TFTP de se faire connaître auprès de nouveaux publics, pour augmenter encore l’impact. En effet, avec TFTP, la visibilité est la condition sine qua none de l’impact (pour attirer des innovations, des entrepreneurs, des associés, pour pouvoir sélectionner les solutions avec des bénévoles, les aider à trouver des clients, à recruter des talents, etc.).

 

Plus d’infos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je m'inscris à la newsletter