Partenaire fondateur

Vincennes renaît : un zoo écolo

Préserver un patrimoine cher à tous et contribuer à la sauvegarde de la biodiversité animale dans des conditions optimales de bien-être, telle est la vocation du nouveau Parc Zoologique de Paris à Vincennes qui ouvre au public le 12 avril prochain, projet majeur du Muséum National d’Histoire Naturelle ces dernières années.

Préserver un patrimoine cher à tous et contribuer à la sauvegarde de la biodiversité animale dans des conditions optimales de bien-être, telle est la vocation du nouveau Parc Zoologique de Paris à Vincennes qui ouvre au public le 12 avril prochain, projet majeur du Muséum National d’Histoire Naturelle ces dernières années.

Avec 1 000 animaux de 180 espèces, ce zoo métamorphosé, découpé en 5 biozones avec une surface arbustive augmentée de 40% (171 000 plants de 870 espèces végétales ont été mis en terre sur le site et dans la serre), s’est fixé 3 missions essentielles.

Le Parc participe à la conservation des espèces en s’impliquant dans les programmes d’élevage en captivité et en soutenant ou en pilotant, des actions de protection in-situ, c’est-à-dire des projets pour la préservation d’animaux dans leur environnement d’origine. Le Parc Zoologique de Paris participe à une trentaine de Programmes Européens d’Elevage (EEP). Dans ce cadre, il s’agit de mettre en place un programme de reproduction, afin d’éviter l’extinction de l’espèce et de garantir la diversité génétique des populations en captivité (loutre d’Europe, babouins de Guinée, lémur aux yeux turquoises, le lamantin des Antilles…).

La diffusion des connaissances se fait grâce à une scénographie immersive complétée par divers outils et lieux de médiation, pour informer, sensibiliser les visiteurs à la diversité du monde vivant, aux enjeux et difficultés de sa gestion durable, pour reconnecter le citadin à la nature. Parcours libre, visites guidées, ateliers ludo-éducatifs, salles pédagogiques équipées de tableaux interactifs, parrainage d’animaux, le Parc Zoologique de Paris est un livre vivant de la biodiversité animale.

La recherche. Les travaux des scientifiques et l’expérience du personnel animalier, contribuent à l’amélioration de la connaissance des espèces animales, tant afin d’améliorer de façon constante la gestion des populations en captivité qu’au profit de la conservation des populations sauvages. La recherche concerne de nombreux domaines : génétique, physiologie, biologie de la reproduction, biologie du comportement, médecine vétérinaire (lutte contre les maladies infectieuses, épidémiologie, reproduction assistée, nutrition).

Un Partenariat public privé (ppp) a pu répondre aux exigences de sécurité, bien-être des animaux, confort de travail pour les 50 soigneurs, esthétique et attractivité, accessibilité aux personnes en situation de tous handicaps… plus de 80 entreprises françaises et européennes sont intervenues sur le chantier (dont le Groupe Hervé qui est intervenu au Parlement des Entrepreneurs d’avenir en 2013).

Le Parc, situé en site classé Bois de Vincennes, respecte les orientations de la charte d’aménagement durable du bois adoptée en 2003.

A partir du 12 avril, une nouvelle page s’ouvre à l’ombre du Grand Rocher.

Crédit photos : MN

Parc Zoologique de Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *