Partenaire fondateur

Wedogood, plus que du financement participatif

Wedogood aide les porteurs de projets à lever des fonds d’une manière radicalement nouvelle. À condition toutefois qu’ils aient un impact sociétal positif.


Wedogood, c’est une plateforme de financement participatif lancée en septembre 2013 par une équipe de jeunes diplômés. Sa spécificité ? Un mode de financement radicalement nouveau. Là où les autres sites se contentent de collecter des fonds sous forme de dons ou de prêts, Wedogood permet aux internautes de parier sur le chiffre d’affaires futur des entrepreneurs responsables. Le porteur de projet, lui, ne reverse de l’argent à ses investisseurs qu’en fonction de sa réussite, et s’engage à les informer de l’évolution de son projet.

Pour se rémunérer, Wedogood prend une commission de 9 % lorsque le seuil fixé par le porteur du projet est atteint. « Nous examinons la cohérence des projets par rapport aux objectifs de la plateforme, et nous offrons aux porteurs de projet des prestations d’accompagnement pendant la collecte. Ensuite, c’est aux internautes de décider », explique Jean-David Bar, à l’origine du projet. « Les porteurs ne paient que s’ils réussissent leur collecte. Nous sommes dans le même bateau qu’eux pour aller chercher des fonds ! »

La startup a identifié plusieurs types d’investisseurs. Le premier cercle, tout d’abord, c’est-à-dire l’entourage du porteur de projet. « C’est sa communauté qui va lancer la dynamique », explique Jean-David Bar. « Une fois ce premier cercle convaincu, il faut en toucher un deuxième, à savoir les contacts plus éloignés mais sensibilisés au projet, via les réseaux sociaux, les communautés, etc. » À ce moment, le projet est mûr pour gagner le grand public via la presse, des réunions publiques d’information, etc. et il atteint son but plus facilement.

A priori le premier cercle n’a pas besoin de Wedogood. Pourtant il est essentiel qu’il passe par la plateforme pour générer de l’activité sur la page, améliorer le référencement, donner de la visibilité au montant déjà investi. C’est sa présence sur le site qui permet de convaincre un deuxième cercle : « Si un projet commence à être financé, d’autres investisseurs auront confiance et iront plus facilement le soutenir. Il est donc important de lancer la dynamique. » Sans compter que la plateforme facilite la levée de fonds : le lanceur de projet n’a pas à se préoccuper de remplir des papiers avec chacun des investisseurs.

Autre particularité de Wedogood : la startup s’est spécialisée sur des projets avec un impact social et environnemental positif. Les internautes votent pour déterminer si cet impact est significatif ou non, et les investisseurs potentiels sont sûrs d’investir dans des projets qui ont du sens, qu’ils soient ponctuels, comme lancer un nouveau produit ou tester une stratégie, ou qu’ils se développent sur le long terme.

Le premier projet financé par Wedogood, une entreprise d’éco-pâturage, qui entretient les espaces naturels et les zones humides de manière écologique, a ainsi atteint 144 % de son objectif. Deux autres projets sont actuellement en cours de collecte : une épicerie bio, et un site de référencement de tous les coiffeurs bio.

Wedogood s’est donné pour objectif de devenir la référence du financement participatif pour tous les projets responsables, et pour y parvenir, la startup est à la recherche de projets sociétaux intéressants. « On craignait qu’il n’y en ait pas assez », confie Jean-David Bar. « Mais on s’est rendu compte que ces projets se multiplient de façon exponentielle. L’enjeu consiste à les joindre, ce que nous faisons grâce à des partenaires comme les Entrepreneurs d’avenir, le Mouvement des entrepreneurs sociaux (MOUVES), et plus localement, dans l’Ouest, les Ecosolies, un réseau de professionnels, d’entreprises, d’institutions et de militants de l’Economie sociale et solidaires (ESS) dans la région nantaise, ou Eco-origin, le cluster des éco-activités de Bretagne. »

En 2015, Wedogood cherchera elle-même une levée de fonds pour capitaliser sur sa notoriété et soutenir toujours plus le changement sociétal.

WE DO GOOD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *