Partenaire fondateur

Yann Orpin – Cleaning

Yann Orpin dirige Cleaning, société de nettoyage respectueuse de la planète qui s'adresse aux industriels ou tertiaire en proposant de nettoyer les locaux avec des produits écologiques et 100% biodégradables. Cleaning applique un management sans frontières.


Yann Orpin dirige Cleaning, société de nettoyage respectueuse de la planète qui s’adresse aux industriels ou tertiaire en proposant de nettoyer les locaux avec des produits écologiques et 100% biodégradables. Cleaning applique un management sans frontières.

Quels sont vos engagements en matière de RSE et de développement durable dans la gestion de votre entreprise ? Une bonne pratique à mettre en lumière ?

Nous travaillons depuis de longues années sur le développement durable et avons été évalués ISO 26 000 niveau 3 sur 4 pour consacrer cet engagement. Nous sommes la première entreprise de propreté de France à l’avoir obtenue.
Nous travaillons sur l’équilibre de la relation avec toutes les parties prenantes pour atteindre une performance globale autant avec les fournisseurs, les clients, les salariés, les actionnaires et l’environnement.
Un exemple : nous sommes sous-traitants d’une entreprise qui vide les containers. Nous lavons ces containers avec un produit écologique et de l’eau de pluie et que nous avons récupérée grâce aux cuves de récupération d’eau de pluie que nous avons achetées. Ce qui permet de réaliser d’importantes économies d’eau.

La morosité ambiante vous a poussé à vous réorganiser, qu’avez-vous fait exactement ?

Je crois qu’il est important, dans ces moments de doutes, et dans cette période de messages négatifs que véhiculent les médias, de rassurer les collaborateurs. D’être un peu plus présent auprès des parties prenantes. De les écouter et de se mobiliser pour proposer de nouveaux produits ou services et montrer que l’entreprise vit et innove quelle que soit la période.


Et justement, la crise a-t-elle remise en cause vos engagements de RSE ?

Au contraire. Je pense que l’engagement des entreprises dans le développement durable leur permettra d’avoir une nouvelle conception de l’entreprise et de trouver des solutions à cette conjoncture qui ouvre à mon sens une nouvelle ère.
Nous renforcerons nos engagements et investissements dans le développement durable pour poursuivre notre développement. Il faut avoir une politique conquérante pour se développer surtout quand les concurrents ont une politique défensive. La RSE sera un élément de différenciation.

Vous êtes membre du réseau Entrepreneurs d’avenir, quelles sont vos attentes et comment souhaitez-vous vous y investir ?

Je souhaite m’investir dans la commission Innovations Sociales pour pouvoir partager des idées et réflexions qui permettront de changer l’image de l’entreprise et pourquoi pas son paradigme : une entreprise plus solidaire, plus humaine et qui soit décomplexée et qui sait donner du sens et le partager avec ses collaborateurs.


Avez-vous des propositions à faire aux candidats à l’élection présidentielle ?

Notre pays souffre de son manque de compétitivité. Je crois qu’il est indispensable de mettre en place une TVA sociale qui permettrait de baisser les cotisations sociales patronales et salariales pour relancer la compétitivité des entreprises et le pouvoir d’achat des salariés.
Cela permettrait aussi de favoriser la personne salariée et donnerait envie aux personnes qui hésitent à reprendre le travail à cause de la faible différence entre les revenus sociaux et le salaire.


CLEANING

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *