Partenaire fondateur

Zéphyr Solar invente les ballons solaires

Avec ses ballons légers et plus faciles à installer que des panneaux solaires traditionnels, Zephyr Solar ambitionne de révolutionner l’accès à l’énergie solaire.


C’est une idée simple et belle, mais il fallait y penser : un ballon recouvert d’un panneau solaire ultraléger qui emmagasine l’énergie solaire pour la redistribuer, le jour comme la nuit. Une solution idéale pour fournir de l’électricité dans les régions isolées ou les zones sinistrées après une catastrophe naturelle, par exemple.

Cette idée, c’est celle de Julie Dautel et Cédric Tomissi, deux étudiants aux Arts déco. En 2014, pendant leurs études, ils se sont intéressés aux énergies du futur, et ont imaginé ce ballon. Avec lui, ils ambitionnent rien de moins que de révolutionner l’accès à l’énergie solaire.

Pendant un an et demi, ils ont travaillé sur son développement technique : aérodynamisme et portance du ballon ; allègement et intégration des panneaux solaires à la partie supérieure ; positionnement des fonctionnalités embarquées…

Forts de leurs profils complémentaires, Julie la designeuse et Cédric le technicien, ils ont pu fabriquer un premier prototype, sans prestataires extérieurs, qu’ils ont testé l’année dernière.


Un ballon en kit

Le ballon, en polymère, porte des panneaux solaires souples et flexibles, adaptés à sa courbure. Il est développé sous forme de kit, pour pouvoir remplacer plus facilement les éléments : panneaux, batteries, câbles, membranes…

Caractéristiques de ce ballon photovoltaïque : gonflé à l’hélium, il est très léger. Le prototype pèse moins de 9 kg, câble compris. Il fonctionne sans bruit et n’émet pas de pollution. L’installation se fait en moins d’une heure, beaucoup plus rapidement que des panneaux solaires.

Capable de s’envoler jusqu’à 150 m de hauteur, il produit une énergie de 500 Watts, suffisante pour alimenter un hôpital de fortune, une quinzaine de tentes de réfugiés et un réseau de télécommunications. Des modèles plus performants pourraient aller jusqu’à 10kW.

Lauréats de plusieurs concours

Tout au long de leur travail de développement, Julie et Cédric ont remporté plusieurs concours qui ont été autant de marques d’encouragement : lauréat de la catégorie Innovation Technologique de la Journée Entrepreneuriale en mars 2014, puis du Challenge Energy in the City 2030, du Challenge Humanitech 2014, ou encore des James Dyson Award 2014 et enfin en 2017, le concours AidEx Innovation Challenge à Bruxelles.

À toutes ces récompenses, il faut ajouter une subvention de Bpifrance, ce qui leur a permis de lancer en 2016 Zéphyr Solar, startup de l’économie sociale et solidaire.

Fin 2017, Zephyr Solar a réussi une levée de fonds de 500 000 euros sur la plateforme Sowefund. Grâce à cette somme, elle va déposer le brevet de son ballon et embaucher dès le mois d’avril un business developper et des ingénieurs. Ceux-ci auront pour mission de mettre en place les premiers process, et de lancer la préindustrialisation en France et la commercialisation des premiers ballons solaires.

Parmi les clients visés : la Croix Rouge, mais aussi des entreprises des télécommunications, de la sécurité aérienne et de l’événementiel.

En attendant, Zephyr Solar recherche des partenaires capables de l’aider dans son développement commercial, et des clients intéressés par sa plateforme aérienne.

Pour tous renseignements sur les ballons de Zephyr Solar

Lien vers la vidéo

 

Texte Pascal de Rauglaudre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *