Partenaire fondateur

Anne-Sophie Novel – Ecolo Info

Anne-Sophie Novel est à l’origine du projet Ecolo-Info qui met à la disposition de tous l’information de l’écologie et du développement durable et anime un groupe d’Entrepreneurs d’avenir en Aquitaine sur le thème : « Mutualisation, coopétition, coopération efficiente : vers un co-développement de nos entreprises ».


D’où vous est venue l’idée de créer Ecolo-Info ?

J’ai commencé à bloguer sur les thématiques de développement et d’écologie, afin de partager un point de vue sur les actualités qui attiraient mon attention dans les médias. Au bout de quelques mois, j’étais complètement addict mais j’avais l’impression que nous restions entre nous, dans une sphère de convaincus, alors que je savais très bien où aller chercher l’information (médias, blogs, sites d’associations ou boutiques en ligne spécialisées sur le sujet) et que le sujet commençait à émerger dans les médias. C’est alors qu’est née l’idée de la barre d’outil Ecolo-Info, afin de faciliter au plus grand nombre l’accès à cette thématique, pour comprendre, s’informer, agir… Le fonctionnement est collaboratif, il s’enrichit des propositions des autres blogueurs, mais aussi de tous les utilisateurs. Comme l’information est vérifiée avant d’être structurée, l’idée de créer le blog associé est née peu de temps après, afin de donner à voir qui se situait derrière chaque initiative. Idem, là aussi l’idée était d’agréger les savoirs et savoir-faire, les convictions de chacun. Aujourd’hui, Ecolo-Info, c’est une équipe de 20 experts du sujet, tous investis dans le secteur (artistes, entrepreneurs, journalistes, économistes, responsables de projets web, etc.). Nous avons reçu plusieurs prix en 2007 et 2009, pour les barres d’outils comme pour le blog. Nous avons aussi remporté les votes du public pour les Golden Blog Awards, et nous essayons de poursuivre avec autant de sérieux et de plaisir que possible notre travail!


Le développement d’autres outils est-il prévu? Quelles sont les perspectives pour l’association?

Les informations que nous repérons sont diffusées en temps réel à notre réseau, via les médias sociaux (page FB, twitter, delicious, netvibes…) et nous sommes toujours très à l’écoute des internautes qui nous sollicitent! L’association aura 3 ans en avril 2011, et aussi envisageons nous aujourd’hui de lever des fonds (en mécénat) afin d’améliorer notre démarche, créer deux mi-temps, et professionnaliser encore plus nos projets. Nous serions également ravis de créer un système de petits porteurs autour du projet, d’obtenir le soutien de tous ceux à qui nous avons offert de la visibilité depuis 4 ans. Une affaire à suivre, sachant que la refonte du site est prévue pour avril 2011 (nous travaillons à ce niveau avec d’autres Entrepreneurs d’avenir Aquitains – One Blood, Sylvain Delord).

Vous animez un groupe d’Entrepreneurs d’avenir en Aquitaine qui s’intéresse à la collaboration radicale. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce thème ainsi que sur le livrable prévu pour le prochain Parlement ?

Ce sujet me passionne depuis 2 ans. C’est en lisant un article sur le site de Worldchanging que j’ai eu envie d’approfondir le sujet, ce que les américains appellent “radical collaboration”. J’ai donc fait quelques recherches sur le sujet, puis naturellement proposé au groupe local de travailler dessus, car les perspectives d’une telle approche sont géantes! Si la logique n’est pas forcément nouvelle (la coopétition est une notion qui date des années 1960), appliquée au développement durable, elle ouvre de nouveaux horizons de réflexion. Encore faut-il que les logiques culturelles suivent le mouvement… C’est un peu ce sur quoi nous nous penchons actuellement dans le groupe. Benoît de Guillebon (qui s’occupe du groupe EA d’Aquitaine sud), de l’APESA, avance bien sur les aspects industriels, notamment avec Didier Chauffaille ou Jean-Luc Vidal. Stéphane Riot (à Paris) avance pour sa part sur les aspects relevant plus des logiques “cognitives”. Au niveau nord-Aquitain, nous sommes en train de répartir les tâches, pour avancer sur les logiques relevant de coopération sur un certains concurrentiel, de logiques relevant des actions de masse favorisée aujourd’hui par les médias sociaux. Le livrable, ce sera donc un condensé de tous nos échanges et réflexions sur le sujet, ouvrant la voie à un travail sur la méthodologie pour la suite. J’ai ouvert un blog sur le sujet, www.co-lab.fr, afin de partager l’actualité du sujet.

Au-delà de la restitution du travail de votre groupe, qu’attendez-vous du prochain Parlement des Entrepreneurs d’avenir ?

Je n’étais pas présente au premier Parlement (je soutenais ma thèse quelques jours après!), donc je suis déjà ravie de venir à celui-ci! Ensuite, je suis impatiente de voir quels sont les sujets sur lesquels les autres EA ont travaillé bien sûr. Rencontrer les autres membres du réseau sera vraiment utile pour créer des liens au-delà des échanges virtuels. Enfin, étant née à Nantes et ayant vécu là bas toute petite, je suis toujours contente d’y aller!! J’en profiterai pour aller à la Crêperie Jaune, le QG des mes parents à l’époque, et où je passe systématiquement quand je suis à Nantes:-)

www.ecoloinfo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *