Partenaire fondateur

Finance responsable : investissez dans les entreprises qui préservent nos emplois

Chronique de Sandrine L'Herminier

« Les marchés sont-ils bêtes et méchants » titrait récemment un dossier de Philosophie Magazine consacré aux marchés financiers.

Le journaliste ne mâchait pas ses mots pour relever les effets pervers des logiques boursières qui jouent le plus souvent contre l’intérêt du bien commun.
Telle entreprise licencie : la bourse applaudit en révisant son titre à la hausse !
Tel groupe annonce des bénéfices records : pas question d’en faire profiter les salariés, ils vont directement dans la poche déjà bien garnie des actionnaires !

Quand aux dirigeants des multinationales, la part variable de leur rémunération allouée en stock- options, les conduit à se focaliser sur la valorisation boursière de leur entreprise au détriment d’une vision long terme de leur activité.
Raisonnement court-termiste, comportement moutonnier, injonctions contradictoires, les marchés financiers ont donné naissance à un monde totalement replié sur lui même, qui a construit ses propres lois et dont la seule obsession est de faire du profit.

Peut-on remettre un zeste d’éthique dans le système financier ?
La finance est comme le sport, elle a besoin de règles du jeu, fixées avant le match. Mais les pouvoirs publics ne sont pas compétents sur tout et la technicité des questions rend souvent difficile une régulation de l’extérieur. L’attitude personnelle est donc centrale, et sur le long terme, un comportement responsable est une manière de « réguler » le marché.

A son modeste niveau, Cortal Consors milite pour le développement de l’investissement socialement responsable. A l’origine de la « Notation Verte » qui vise à souligner la capacité des fonds et des gérants à sélectionner les entreprises les moins polluantes et les plus soucieuses de préserver l’environnement, le courtier en ligne innove à nouveau en proposant la « Notation Emploi » de fonds investis en actions européennes.

Objectif : évaluer la capacité des sociétés dans lesquelles sont investis 475 fonds actions européennes à créer des emplois. Car la création de valeur favorise généralement la création d’emplois. Les fonds sont notés de 1 à 5 (symbolisés par des petits bonhommes verts) selon l’évolution de l’effectif enregistré au regard de la capitalisation des sociétés.

La note la plus élevée (5) étant par exemple attribuée à des fonds générant sur un an plus de 175 emplois par milliard de capitalisation boursière.
Sans surprise, on retrouve essentiellement des fonds de petites et moyennes valeurs dans le classement établi par Cortal Consors.

« Agenor » (la Financière de l’Echiquier), « Oddo Avenir » (Oddo Asset Management) ou « Intrinsèque Europe » (Pastel & Associés) font partie des supports les mieux notés.

Cerise sur le gâteau, ces produits délivrent généralement des performances supérieures à la moyenne du marché. Une information supplémentaire qui permettra aux épargnants qui le souhaitent de donner du sens à leur investissement sans renoncer pour autant à la rentabilité.


Sandrine L’Herminier, consultante RSE experte auprès du réseau Entrepreneurs d’avenir

Profil Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *