Partenaire fondateur

Sociocratie, l’entreprise à l’heure du consentement

Comment garantir le fonctionnement efficient d’une entreprise, en créant le respect et la confiance qui permettent l'implication de tous les salariés ?


A la fin des années 1960, Gerard Endenburg, ingénieur hollandais à la tête d’une société d’électrotechnique, trouve la réponse en expérimentant
la Sociocratie. Ce modèle de gouvernance, théorisé par le pédagogue Kees Boeke, se fonde sur l’intelligence collective et la participation de tous au processus de décision. En Hollande, environ 200 entreprises l’ont adoptée. Aujourd’hui, le modèle se développe en France.

Le consentement est le cœur de la Sociocratie. Dans l’entreprise, des « cercles de décision » sont créés à chaque échelon, regroupant les salariés par service ou par corps de métiers. En leur sein, des
« Facilitateurs » sont désignés. Ils animent les débats lors des réunions et s’assurent que toutes les décisions soient prises par consentement (sans qu’aucune objection argumentée ne s’y oppose).
Des représentants sont également élus parmi les salariés pour garantir un accès total à l’information entre les différents cercles, jouant ainsi le rôle de courroies de transmission. Un salarié dépourvu de responsabilité pourra faire remonter ses idées jusqu’au plus haut cercle de décision.

Dans une clinique vétérinaire de Plaisir, en région parisienne, vétérinaires et auxiliaires ont instauré la Sociocratie depuis 2010. Selon Véronique Broulet-Meyer, à la tête de l’entreprise, « ce mode de gestion a facilité les échanges » et le temps perdu au départ a été vite rattrapé. « Quand on a voulu mettre en place un nouveau protocole de vente, il a été opérationnel immédiatement ! ». Dans la clinique, tous les sujets sont débattus dans les cercles, de l’organisation des postes de travail à l’acquisition de matériel.

Mais ce qui fonctionne avec une douzaine de salariés peut-il se pratiquer à grande échelle ?
« Il n’y a pas de taille ni de type d’entreprise optimal, explique Stéphanie Auxenfans, consultante indépendante auprès des entreprises. La Sociocratie donne une vision, des objectifs et un sens au travail de chacun. Et cela s’applique aux entreprises, aux associations, aux institutions publiques, ou pourquoi pas à un État ! ». Pour l’heure, on en est encore loin, mais dans la société civile, les adeptes sont de plus en plus nombreux.

www.sociocratie.net

www.auxenfans.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *